Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Pollution atmosphérique : bilan des engagements transports de 12 agglomérations

Aménagement  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) et sortie du diesel et de l'essence, politique pour réduire la place de la voiture, aides financières pour changer de mode de transport ou de déplacement, développement du vélo et des transports en commun, mesures spécifiques pour protéger la santé des enfants (35127) et enfin, pérennisation des aménagements et mesures Covid19 : comme l'année dernière, le Réseau Action Climat, Unicef France et Greenpeace France ont décortiqué les engagements de 12 agglomérations sur des mesures clefs selon eux de la lutte contre la pollution atmosphérique.

Les villes les plus en avance sur ces questions sont Paris, Grenoble et Lyon. Par rapport à l'année dernière, l'ensemble des villes ont progressé sur la question. « On note un engouement (presque) généralisé à travers une multiplication des engagements en faveur du développement du vélo et une volonté d'amélioration des services de transport en commun », constate les associations. Reste parmi les retardataires : Nice et Toulouse. Marseille qui figurait en queue de peloton l'année dernière a transformé la plupart de ses indicateurs « en retard » à « en bonne voie » (tarification attractive des transports en commun, doublement de l'offre de transport, pérennisation des aménagements provisoires liés au Covid-19) ou avec de timides progrès. « Même si Marseille a un retard important à combler en matière de réduction de l'emprise de la voiture, la dynamique de la nouvelle équipe municipale est globalement positive avec la généralisation de la baisse de la vitesse à 30 km/h ou encore l'opposition à la poursuite des travaux du Boulevard Urbain Sud », pointent les associations.

Quelle pérennisation des aménagements cyclables temporaires ?

Concernant les aménagements initiés suite à la crise sanitaire, cinq villes (Bordeaux, Grenoble, Marseille, Paris, Rennes) sont en bonne voie et ont - ou devraient - pérenniser ces derniers. Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Nice, Toulouse ont lancé des évaluations de ces aménagements sans garantie qu'ils soient pérennisés ou prévoient uniquement une prolongation. Strasbourg est quant à elle en retard : très peu d'aménagements provisoires ont été mis en place et rien n'indiquent qu'ils seront pérennisés.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour. Je voulais juste rebondir sur le dernier paragraphe relatif aux aménagements cyclables provisoires et sur le fait que Strasbourg y serait en retard....ceci m'étonne! Jusqu'à cette crise, Strasbourg était l'une des rares grosses villes françaises où la pratique quotidienne du vélo était rentrée dans les moeurs (c'était déjà le cas à la fin des années 90). Est-ce que ce retard se mesurerait, selon GP et consorts, au kilo de peinture jaune nouvellement appliquée sur les chaussées? A mon sens, la cohabitation 2 roues - 4 roues devrait pouvoir encore être possible, sans forcément passer par des bandes cyclables.

nimb | 07 décembre 2020 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au Mans après un retard considérable il y a des progrès conséquents, et pour nous automobilistes pas gênant, en effet un vélo sur la voie normale est une catastrophe, à moins de jouer au chauffard de ville, ce qui n'est pas mon cas.
Reste le grand tunnel, il n'y a pas de solution.
Ou mettre les vélos au 1er étage ou les piétons.

pemmore | 07 décembre 2020 à 16h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est vrai qu'à Paris, le métro et sa fameuse ligne 13 est réputé comme un lieu hyper confortable d'échanges (surtout de virus) et de bonne humeur conviviale.
Merci !
Signé : qqn qui a 56 km à faire quotidiennement sans avoir les moyens de vivre intra-muros comme les heureux cyclistes des publications écolos.

Albatros | 09 décembre 2020 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

LADOG T1700, véhicule d'entretien multi-outil pour collectivités HANTSCH