Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Europe reste exposée à la pollution par les particules et l'ozone

Transport  |    |  Florence Roussel
Selon un rapport publié par l'Agence Européenne de l'Environnement (AEE), les concentrations en ozone et en particules fines dans l'atmosphère européenne n'ont pas diminué malgré une réduction globale des émissions à la source. Intitulé, Air pollution in Europe, le rapport met en évidence que ces deux polluants constituent désormais la principale pollution atmosphérique menaçant la santé des Européens. Les particules captent de nombreux composants potentiellement nocifs, sont facilement inhalées en raison de leur petite taille et peuvent entraîner des effets préjudiciables pour la santé : raccourcissement de l'espérance de vie, augmentation du nombre de décès et des admissions à l'hôpital, etc. Les particules dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres sont les plus pernicieuses.
Quant à l'ozone (O3), cette molécule se forme dans la première couche de l'atmosphère (ozone troposphérique) par la réaction entre les oxydes d'azote (NOX) et les composés organiques volatils (COV) surtout pendant les mois d'été. Inhalé, l'ozone est nocive pour les voies respiratoires supérieures et les poumons.
Selon le rapport, le maintien d'une pollution élevée en particules et en ozone s'explique par des conditions climatiques favorables, des émissions diffuses non limitées et un apport de pollution provenant de l'extérieur de l'Europe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager