En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution transfrontalière : en UE, les émissions d'ammoniac baissent moins vite que celles d'autres polluants

Risques  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Les émissions d'ammoniac (NH3) ont chuté de 23% en Europe entre 1990 et 2015, mais ont augmenté, en 2015, de 1,8%, indique une nouvelle étude publiée par l'Agence européenne de l'environnement (AEE). C'est en France, en Allemagne et en Espagne que ces émissions ont le plus augmenté. Plusieurs Etats membres (l'Allemagne, l'Espagne et la Suède), ainsi que l'Union européenne dans son ensemble, ont dépassé leurs limites respectives d'émissions en vertu de la Convention des Nations unies sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (LRATP). La majorité des émissions d'ammoniac en Europe (94%) provient de l'agriculture, et notamment du stockage du fumier, de l'épandage de boues et de l'utilisation d'engrais azotés inorganiques.

"Les émissions des autres principaux polluants couverts par la convention LRTAP ont considérablement diminué depuis 1990, y compris les trois polluants atmosphériques principalement responsables de la formation de l'ozone troposphérique (O3). Le monoxyde de carbone (CO), les composés organiques volatils non-méthaniques et les oxydes d'azote (NOx) ont été réduits respectivement de 68%, 61% et 56%", précise l'AEE. Les émissions d'oxydes de soufre (SOx) ont diminué de 89% depuis 1990.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…