En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pompes à chaleur : le marché a encore reculé en 2013

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

L'association professionnelle du chauffage et de la climatisation thermodynamique (PAC & Clim'Info) et l'Association française pour les pompes à chaleur (AFPAC) ont publié les chiffres du marché français de la climatisation et des pompes à chaleur, de janvier à décembre 2013.

"Malgré une conjoncture très dégradée en 2013, on peut constater que notre marché résiste globalement assez bien", indiquent les deux associations professionnelles, précisant que "ce sont plutôt les produits destinés au résidentiel qui s'en sortent le mieux[,] la situation des produits destinés au tertiaire [étant] plus contrastée". Elles espèrent une tendance plus positive en 2014, malgré "l'impact négatif des réaménagements des aides fiscales".

Dans le grand tertiaire, l'industrie et les hôpitaux, les ventes chutent pour la troisième année de suite pour atteindre 6.310 "chillers" (froid seul et réversible) vendus en 2013. La baisse s'établit à 6,7% par rapport à 2012. Le marché des centrales de traitement d'air baisse de 8% en 2013 et atteint un point bas sur les six dernières années avec 8.089 unités vendues.

Les ventes de "rooftop" destiné aux commerces et petit tertiaire stagnent avec des volumes de l'ordre de 1.350 unités par an. Le marché des installations à débit réfrigérant variable (DRV) destiné au tertiaire progresse de 2% à 15.071 unités en 2013, un chiffre globalement stable sur les six dernières années.

Après deux années consécutives de baisse, le marché des pompes à chaleur air-air en unité extérieure marque une hausse de 5,5% en 2013, à 352.128 unités. Le marché des pompes à chaleur air-eau reste atone avec 53.899 unités vendues, très loin des sommets atteints en 2008 avec plus de 120.000 unités vendues.

Enfin, les ventes de pompes à chaleur géothermie chutent de 24%, à 4.924 unités vendues en 2013. "Il devient difficile de prévoir un avenir sur ce marché", note l'étude.

Réactions1 réaction à cet article

 

J'ai fait installer il y a 2 ans une PAC air-eau de 16 kW (Samsung + Daikin), et son fonctionnement reste toujours un mystère, pour moi qui suis un néophyte, c'est normal, mais aussi pour mon installateur qualifié, et ça l'est beaucoup moins...
Par exemple, qu'il fasse chaud ou froid à l'extérieur, elle consomme toujours autant de kW électriques... donc le COP annoncé ne veut rien dire.
Et puis, l'asservissement des ventilo-convecteurs, les paramétrages des sondes, thermostats... (t° de l'eau, de l'air intérieur, de l'air extérieur, etc.) sont si complexes, qu'on n'y comprend rien du tout...
Donc je regrette cet investissement (12.000 euros quand même !!!)

philippeb81 | 06 février 2014 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…