En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Clémenceau sera démantelé en Angleterre

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon l'AFP, l'ex-porte-avions Clemenceau, ancien fleuron de la Marine française à la coque amiantée, a quitté le 3 février le port de Brest pour être démantelé en Angleterre.

Tracté par l'Anglian Earl, un remorqueur de haute mer britannique, l'ancien porte-avions, désormais appelé Q790, devrait mettre quatre jours pour se rendre à Hartlepool, dans le nord-est de l'Angleterre. C'est là qu'il sera désamianté et démantelé par l'industriel Able UK.

Rappelons que l'ancien porte-avions se trouvait à Brest depuis mai 2006, après avoir été refoulé d'Inde et avoir enduré de multiples péripéties diplomatico-judiciaires.

Selon une expertise du bureau d'étude Tecnitas, les zones amiantées à traiter sur le navire représentent 17,5 km de tuyaux, 2,8 km de gaines de ventilation, 2.380 m2 d'amiante projetée et 3.920 m2 de matelas d'amiante pour l'isolation, 7.120 m2 de dalles au sol et 44.000 m2 de peinture.

L'organisation écologique Greenpeace a notamment salué une destruction du navire en Occident plutôt qu'en Inde, où elle avait été envisagée. Mais le directeur de Greenpeace France, Pascal Hustings, s'est interrogé sur la capacité d'Able UK à prendre toutes les mesures nécessaires à cette phase particulièrement délicate du désamiantage. Côté britannique, l'association locale Friends of Hartlepool refuse de voir la ville accueillir les ''déchets toxiques français''.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager