Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Précarité énergétique : 14 lauréats retenus par l'appel à projets Ashoka/Schneider Electric

Energie  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

En septembre 2015, l'association Ashoka et la Fondation Schneider Electric ont lancé un appel à projets intitulé "Innovation sociale pour lutter contre la précarité énergétique" en Europe. Elles révèlent aujourd'hui les 14 projets retenus, sur les 200 dossiers reçus. C'est la France qui concentre le plus de projets retenus (5), suivie de la Grande Bretagne (4), la Belgique (2), l'Italie (1), la Pologne (1) et la République tchèque (1).

En France, le projet Energie Solidaire, porté par Les Amis d'Enercoop, a inventé un système innovant pour financer les initiatives locales luttant contre la précarité énergétique. Le Cler fait également partie des lauréats avec le Slime qui vise à aider les autorités locales accompagnant des ménages en situation de précarité énergétique. Un projet original est également porté par les Compagnons bâtisseurs. Il s'agit du Soli'Bât qui permet de récupérer du matériel, des matériaux, des heures de travail et du financement afin de maximiser les coûts de travaux pour les personnes défavorisées.

En Grande-Bretagne, le réseau Shine a pour objectif de réduire la précarité énergétique et les problèmes de santé qui lui sont souvent associés grâce à des partenariats entre les secteurs public, privé et tertiaire. Une évaluation sur-mesure sera également soutenue. Le SHS permet de collecter les données du logement, le niveau de revenus des occupants et la consommation d'énergie du logement afin d'établir le niveau "réel" de précarité énergétique vécu par les habitants. En Belgique, c'est le dossier de EOS qui sera soutenu. Il propose un système innovant - le Profit Guarantee - qui permet aux ménages bénéficiaires de rembourser le prêt seulement lorsque les économies d'énergie ont été effectivement réalisées. En Pologne, le consortium Natural Yes, qui travaille avec des personnes très défavorisées en situation de précarité énergétique, encourage l'utilisation de matériaux biologiques dans la construction de logements efficaces énergétiquement.

Ashoka et la Fondation Schneider Electric fourniront aux porteurs de projets 300 heures de mentoring pendant trois mois à partir de février 2016, les mettront en relation avec un réseau européen de pairs mais aussi avec des experts du secteur énergétique et leur offriront une "visibilité accrue tout au long du programme".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur YC600, pour applications résidentielles et tertiaires APsystems