En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

CSR : une première unité de combustion raccordée à un réseau de chaleur urbain

Déchets  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
CSR : une première unité de combustion raccordée à un réseau de chaleur urbain
Environnement & Technique N°374 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°374
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

Jeudi 5 octobre, le groupe Séché Environnement a inauguré la première chaudière française fonctionnant aux combustibles solides de récupération (CSR) et raccordée à un réseau de chaleur urbain. L'unité de co-incinération de CSR alimentera près de 6.400 logements raccordés au réseau de chaleur de Laval (Mayenne). Le projet a bénéficié d'un soutien de 6,1 millions d'euros, via le fonds chaleur de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Le réseau de chaleur de Laval sera alimenté, pour une puissance totale de  22 mégawatts (MW), par la combustion du biogaz produit sur l'installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) et la combustion sur lit fluidisé de CSR. Les CSR sont produits à partir des déchets des activités économiques (DAE), des refus de tri des collectes sélectives et des refus de la filière déchets d'éléments d'ameublement (DEA). A terme, le réseau de chaleur de Laval recevra 70.000 mégawattheures (MWh) par an. Cette nouvelle chaudière CSR remplacera l'alimentation en énergie fossile du réseau de chaleur de Laval et permettra son doublement. En 2014, à l'occasion de la signature du contrat, Séché Environnement annonçait un chiffre d'affaires prévisionnel de 104 millions d'euros sur 20 ans.

La loi de transition énergétique fixe un cadre pour la valorisation énergétique des déchets sous forme de CSR. Des projets sont actuellement étudiés, mais "leur concrétisation s'avère souvent difficile du fait d'une équation technico-économique délicate", rappelle Séché Environnement. Jusqu'à maintenant, la plateforme de traitement des déchets implantée à Changé alimentait en chaleur la coopérative agricole Déshyouest pour leurs opérations de déshydratation de fourrages. Ces opérations agricoles se déroulent essentiellement l'été. "Afin d'optimiser l'utilisation de la ressource CSR, la chaudière CSR sera ainsi utilisée pour couvrir, en été, les besoins de Déshyouest, et servira, en période hivernale, à chauffer l'eau chaude du réseau de chaleur urbain de Laval développé au travers d'une interconnexion de 10 km (Changé / Laval)", explique l'entreprise.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…