En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le gouvernement s'investit dans les plateformes d'innovation

35 projets de plateformes d'innovation au sein des pôles de compétitivité ont été présélectionnés par le gouvernement. Parmi eux, plusieurs concernent l'environnement, que ce soit dans le domaine des transports, de l'énergie ou de l'agriculture.

Gouvernance  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Parmi les 35 projets présélectionnés dans le cadre de l'appel à projets lancé par l'Etat et la Caisse des dépôts fin 2008 pour la mise en place de plateformes d'innovation au sein des pôles de compétitivité, plusieurs concernent la protection de l'environnement et le développement durable.
L'objectif de ces plateformes est de permettre aux entreprises et aux laboratoires des pôles de compétitivité de bénéficier de ressources matérielles et humaines partagées et d'assurer le transfert technologique entre le secteur de la recherche et le secteur industriel. L'idée est de faciliter le développement de projets de R&D et l'innovation et de contribuer ainsi à la pérennité des pôles d'excellence. Aujourd'hui, 71 pôles de compétitivité existent en France, sur des secteurs stratégiques (biotechnologies, technologies de l'information et de la communication, énergie…). Ils font partie intégrante de la nouvelle stratégie industrielle française définie en 2004.
Ce premier appel à projet a reçu 86 propositions. 35 ont été présélectionnées, dont 23 relèvent de pôles mondiaux ou à vocation mondiales. Ces projets vont faire dans un premier temps l'objet d'études, l'objectif est de faire aboutir la réalisation de plusieurs d'entre eux avant l'été, et la plupart avant la fin de l'année.
Les projets sélectionnés définitivement (la décision devrait intervenir au mois de juin) pourront bénéficier d'une subvention de l'État dans le cadre d'une enveloppe de 35 M€ par an provenant du fonds unique interministériel (FUI). La Caisse des Dépôts interviendra pour sa part comme investisseur, aux côtés des partenaires privés.

Les véhicules de demain et les transports professionnels à l'essai

Deux des quatre projets sélectionnés dans la thématique ''Transports'' ont une dimension développement durable.
Le projet Moveo-DEGE ambitionne de concentrer sur d'anciens terrains militaires des moyens d'essais exceptionnels au niveau européen, dédiés aux véhicules automobiles électriques et hybrides. Machines électriques tournantes (moteurs et alternateurs), véhicules électriques et hybrides complets, systèmes électroniques de commande de ces véhicules pourraient être testés sur un seul et même lieu.
Le projet LUTB vise quant à lui, à rassembler et partager à proximité d'actuelles pistes d'essais, des centres d'essais de matériels de transports de marchandises et de transports en commun. Cette plate-forme devrait attirer les grands acteurs de la région, grandes entreprises, PME, laboratoires académiques et opérateurs de transport autour de la thématique du transport en milieu urbain.

Energies renouvelables et efficacité énergétique

Trois projets concernent les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.
La plate-forme Promosol traite des aspects génériques des modules et des systèmes photovoltaïques. Elle souhaite répondre aux demandes des entreprises utilisatrices et des développeurs de produits qui s'interrogent sur les deux points clés des installations photovoltaïques : la productivité, qui dépend de l'orientation, du climat, de la météo... et la durée de vie du système photovoltaïque.
Le projet Hélios travaille pour sa part, autour de bâtiments expérimentaux. Il vise notamment le développement de briques technologiques intégrant des technologies de l'information et de la communication (TIC) au sein de la construction, dans la perspective d'une meilleure efficacité énergétique. L'idée est de valider l'intérêt technologique, sociétal, et environnemental de ces solutions, en mesurant leur impact sur l'efficacité énergétique du bâtiment et leur bonne acceptabilité par les usagers.
Enfin, la plate-forme Provademse mettra à disposition des entreprises des compétences de haut niveau en termes de recherche et développement, de formation et de validation dans le domaine des déchets, des économies d'énergie, des techniques de dépollution et dans le domaine de la veille et de la prévision des pollutions.

Développer des itinéraires et procédés respectueux de l'environnement

Le projet de plate-forme d'innovation AHVE regroupe l'ensemble des acteurs concernés par les problématiques agro-environnementales, plus précisément dans les domaines du goût, de la nutrition et de la santé. Les travaux porteront en amont sur la production de matières premières agricoles de qualité (notamment teneur les plus faibles en résidus). Des travaux collaboratifs de R&D permettront de mettre au point et de diffuser de nouveaux itinéraires techniques relatifs aux végétaux et à la conduite des cultures.
Enfin, Axel One est une plate-forme d'innovation dédiée aux matériaux innovants et aux procédés propres. Située sur le pôle scientifique et technologique de la Doua en région Rhône-Alpes et dans la vallée de la chimie lyonnaise, elle se fonde sur des expérimentations permettant de valider des concepts de rupture technologique, de les tester à petite échelle. Après sélection, elle permet de les développer pour aboutir à leur industrialisation via des pilotes et des tests de performance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…