En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Algues vertes : le gouvernement présente son plan d'action

Eau  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Annoncé en août 2009 par le Premier Ministre François Fillon lors de sa visite en Côtes-d'Armor, le plan d'action du gouvernement pour lutter contre la prolifération des algues vertes en Bretagne a été présenté dans ses grandes lignes en Conseil des ministres par la secrétaire d'Etat à l'écologie Chantal Jouanno et le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire.

Préparé à partir des conclusions de la mission interministérielle sur la prolifération des algues vertes et des propositions des agriculteurs bretons, ce plan doit permettre à court terme d'organiser le ramassage et le traitement des algues qui ne manqueront pas de réapparaître dans certaines baies bretonnes dès le début de l'été prochain. 134 millions d'euros devraient être débloqués sur la période 2010-2014 pour mettre en place une campagne de ramassage et créer des plates-formes de traitement par méthanisation ou compostage.

Ce plan vise également à réduire en amont les causes de la prolifération à savoir les activités agricoles de la région. Le surplus d'éléments azotés apportés aux cultures via les épandages d'effluents agricoles est lessivé et se retrouve dans les cours d'eau puis dans la mer. Le plan prévoit par conséquent d'encourager le recours à la méthanisation des effluents agricoles pour limiter les apports directs dans les champs. Il n'est donc pas question de limiter l'activité agricole mais d'encourager l'évolution des pratiques.
Le gouvernement mise également sur la préservation ou la réhabilitation des zones naturelles pour servir de zones tampons. ''Le plan d'action sur les algues vertes sera mis en oeuvre sous la responsabilité d'un comité de pilotage présidé par le préfet de la région Bretagne et associant la région Bretagne, l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ainsi que l'ensemble des acteurs concernés'', précise la communication du Conseil des ministres. Le plan doit leur être présenté en détail à la fin de la semaine.

L'association Eau & Rivières de Bretagne semble d'ailleurs impatiente : si le Président de l'association Camille Rigaud salue ''l'ambition affichée par Chantal Jouanno d'engager le combat contre les marées vertes'' il regrette ''l'absence actuelle d'informations précises sur le contenu, le financement, et le calendrier de ce plan''. Le porte-parole de l'association Jean François Piquot estime pour sa part que ''ce plan peut constituer une chance historique dans la lutte contre les marées vertes. Au gouvernement de ne pas la gâcher'', prévient-il.

L'annonce de ce plan intervient alors que la Commission européenne vient d'engager une nouvelle procédure contentieuse contre la France en matière de lutte contre les nitrates. La Commission a une nouvelle fois mis en demeure la France de satisfaire à l'ensemble des obligations fixées par la directive relative à la qualité des sources d'alimentation en eau potable, des obligations pas encore respectées dans certains départements de l'ouest de la France.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager