Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

UE : la présidence belge présente son programme

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
La présidence belge, qui succèdera le 1er juillet à l'équipe espagnole au Conseil de l'Union européenne, a présenté son programme le 25 juin dernier.

Parmi les grands rendez-vous environnementaux de cette présidence semestrielle : le sommet sur le climat de Cancun en décembre et la conférence internationale sur la biodiversité en octobre.

La Belgique entend remettre sur les rails le leadership européen lors des négociations internationales sur le climat de décembre. Elle entend travailler à la finalisation de la nouvelle politique énergétique européenne 2011-2020, qui doit être adoptée par le Conseil au printemps 2011. La présidence veut également entamer le débat sur la feuille de route pour une ''économie bas carbone à l'horizon 2050''.

Autre priorité affichée par l'équipe belge : la réforme de la politique commune sur la pêche. Le dossier devrait être abordé lors d'un Conseil en novembre.

Un débat politique devrait également être organisé sous la présidence belge sur la question de la création d'un marché communautaire de l'énergie. Dans ce contexte, l'équipe belge planchera sur le North Seas Countries Offshore Grid Initiative : un plan de développement des réseaux de transport pour les futurs parcs éoliens offshore de la mer du Nord.
La présidence voudrait également avancer sur le dossier des critères de durabilité de l'utilisation de la biomasse.

Après la montée au créneau de Jean-Louis Borloo sur le dossier OGM, la présidence précise qu'elle poursuivra les travaux sur les conclusions du Conseil environnement du 4 décembre 2008 concernant l'évaluation et l'autorisation des OGM.

Concernant le volet transports, Bruxelles espère aboutir à un compromis sur le projet d'Eurovignette, qui permettrait aux Etats membres d'imputer les externalités environnementales à tous types de mode de transport.

Réactions1 réaction à cet article

 
je crains de la belgique

je crains que ce petit pays ne soit à la hauteur de remaniements profonds de la PAC...on efface tout et on recommence ??? il faut jouer la carte de la transparence, il faut jouer la carte des entreprises performantes capable de fixer des prix et non de jouer la mendicité à la merçi de politique combinarde,paperassiére, irréaliste...il faut payer les paysans au juste prix et pas besoin d'aides de ceci et de celà...caler nos besoins de consommation au sein de l'europe, beaucoup moins d'américanisme et pas de braderie de secteurs pour d'autres...avec du blé à 200 €/T départ ferme, pas besoin de pac...avec du maïs à 175 €/T départ ferme,on devrait y voir clair...FIXEZ VOS PRIX PAYSANS PLUTOT QUE DE RESTER A LORGNER VOTRE VOISIN...MONTREZ VOS TALENTS D ENTREPRENEURS ET NON DE BRICOLEURS OU DE JARDINIER...

Bertrand | 29 juin 2010 à 16h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

LADOG T1700, véhicule d'entretien multi-outil pour collectivités HANTSCH