En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Présidence italienne de l'UE : ses priorités en matière d'énergie, d'environnement et des transports

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
 Présidence italienne de l'UE : ses priorités en matière d'énergie, d'environnement et des transports

L'Italie a pris les rênes de la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne le 1er juillet dernier pour une période de 6 mois. Les ministres italiens en charge de l'industrie et de l'énergie, d'environnement et d'agriculture ont dévoilé leurs priorités d'actions en commissions parlementaires ces 2 et 3 septembre. Ils avaient déjà tenu une première série de réunions les 22 et 23 juillet.

"Décarboniser" l'énergie

"Décarboniser" l'énergie au sein de l'Union européenne, identifier des "mesures spécifiques" pour favoriser la sécurité d'approvisionnement en énergie et "établir des relations stables avec les fournisseurs de pays tiers seront les principales priorités à venir", a déclaré la ministre italienne du développement économique, Federica Guidi, en commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie du Parlement.

La sécurité énergétique, les objectifs de 2030 pour le climat et l'énergie et la réforme du système d'échange de quotas d'émission (ETS) figurent au menu de la présidence italienne, a précisé le ministre italien de l'Environnement, Gian Luca Galetti. Auxquels s'ajoute la préparation de la conférence de l'ONU sur le changement climatique qui se tiendra en décembre à Lima (Pérou).

OGM, sacs plastiques, agrocarburants, ferroviaire...

"Un changement de mentalité est nécessaire. Nous devons faire savoir que la création de croissance et d'emplois est possible dans une économie verte", a affirmé M. Galetti, en commission de l'environnement, le 23 juillet dernier.

La présidence italienne souhaite également faire "des progrès significatifs" en ce qui concerne la culture d'OGM, la réduction de l'utilisation de sacs en plastique, le paquet relatif à la qualité de l'air, le contrôle des émissions du transport maritime et le projet de directive relative au changement d'affectation des sols indirect (limitant les agrocarburants de première génération).

En matière de transports, la présidence a pour objectif de "débuter les négociations" avec le Parlement sur les dossiers du "pilier technique" du quatrième paquet ferroviaire et "cherchera également à avancer au Conseil sur le pilier politique". Les propositions concernant le ciel unique européen (CUE) "auront d'importantes répercussions dans le secteur, et la présidence encouragera le débat sur le paquet CUE 2+", a indiqué le ministre italien des Infrastructures et des transports, Maurizio Lupi, en commission des transports et du tourisme. L'Italie souhaite également "achever les négociations" avec le Parlement sur le poids et les dimensions des camions.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager