En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Perchloroéthylène : la substitution a déjà débuté dans certains pressings

Encore très utilisé dans les centres de nettoyage à sec, le Perchloroéthylène également appelé tétrachloréthylène, devrait disparaître progressivement sur les 10 ans à venir. La raison : la dangerosité de ce solvant pour l'environnement et la santé devient avérée.

Reportage vidéo  |  Risques  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Perchloroéthylène : la substitution a déjà débuté dans certains pressings

Classé cancérigène probable par l'OMS depuis 1995, le tétrachloréthylène, composé organique liquide volatil de formule C2Cl4, reste pourtant utilisé comme solvant de nettoyage à sec dans plus de 90 % des pressings en France. Le "perchlo", diminutif de perchloroéthylène comme on l'appelle aussi, est en outre dangereux pour l'environnement. Dans l'eau, il est toxique pour les organismes aquatiques et perturbe le fonctionnement des stations d'épuration. Dans l'air, il intervient comme précurseur de la réaction photochimique qui produit de l'ozone troposphérique.

Interdiction progressive

C'est donc pour toutes ces raisons que, avec une certaine inertie, les ministères chargés de l'écologie et de la santé viennent finalement de rendre public les grandes lignes du projet d'arrêté ministériel qui vise à interdire entre 2014 et 2020, l'utilisation du perchloroéthylène dans les installations de nettoyage à sec.

5.000 pressings et autres professionnels du nettoyage vont devoir changer ou faire évoluer leurs matériels. Certains ont déjà commencé. Exemple avec ceux qui utilisent l'eau comme solvant associé à des produits détergents spécialement adaptés à cette utilisation, ou d'autres encore qui ont substitué le perchoroéthylène par du silicone liquide. A noter que l'Ineris et l'Anses ont été diligentés pour effectuer les recherches visant à s'assurer qu'avec ces produits de substitution, le remède n'était pas pire que le mal

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour,

Nous utilisons dans les BTP, le perchloroéthylène comme solvant pour débarassser certains élements de bitume. Je souhaiterai bien évidemment substituer ce produit à un autre. Pouvez-vous me dire exactement quel produit de substitution existe? et où peut-on le trouver?
A la limite, exsite-t-il un appareil recycleur de perchloroéthylène pour minimiser la production de dechets de perchloroéthylène souvent mélanger au bitume?

Merci de votre réponse

Salutations

EKOMANE Hervais Magloire
Responsable QSE SOGEA-SATOM CAMEROUN(Groupe VINCI)

HERVAIS | 03 mai 2012 à 10h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Message : Bonjour M. EKOMANE,

A priori, n'importe quel solvant organique volatil pourrait faire l'affaire, il faut surtout veiller à ce qu'il n'abîme pas ce qui est en dessous du bitume que vous souhaitez enlever - ni, bien sûr, que ce produit de remplacement soit pire pour la santé que le C2Cl2.

J'ai aussi trouvé ceci certains produits vendus pour cet usage et sous l'étiquette "biodégradables et non-toxiques". Je ne sais pas ce que ça vaut ; tenez-nous au courant si vous en testez.

Bien cordialement,

Nolwenn

Nolwenn | 03 mai 2012 à 13h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…