En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Près de la moitié des espèces de primates est menacée d'extinction

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Selon un rapport publié le 18 février par l'Union mondiale pour la nature (IUCN), près de la moitié (48%) des 634 espèces de primates sont menacées d'extinction. Ils étaient un tiers de primates en danger, lors d'un précédent rapport de l'organisation publié en 2007.

Parmi les espèces de primates figurant sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN, 5 se trouvent à Madagascar, 6 en Afrique, 11 en Asie et 3 en Amérique du Sud et centrale et ''ont besoin de mesures de conservation urgentes'', a prévenu l'UICN, en cette Année Internationale de la Biodiversité.

Parmi ces 25 espèces, le langur de Cat Ba (Trachypithecus p.poliocephalus), dans le nord-est du Vietnam, reste le plus menacé dont ne subsistent que de 60 à 70 individus. Dans la même région, la population de gibbons à crête noire (Nomascus nasutus) est limitée à environ 110 individus. A Madagascar, il reste moins d'une centaine de lémuriens appartenant à l'espèce Lepilemur septentrionalis, précise ce rapport publié en partenariat avec plusieurs ONG de défense de la biodiversité.

Les principales menaces sont la destruction des habitats, causée en particulier par des incendies et le défrichement des forêts tropicales (qui aboutit à la libération d'environ 16 % des émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique), la chasse des primates pour l'alimentation et le commerce illégal d'espèces sauvages.

La liste des 25 espèces de primates les plus menacés a pour objectif ''d'attirer l'attention du public, d'inciter les gouvernements à faire plus, et plus particulièrement de trouver les moyens de mettre en oeuvre les mesures de conservation à prendre de toute urgence'', souligne le président du groupe de spécialistes sur les primates de l'UICN , Russell Mittermeier. Alors que l'objectif de stopper la perte de biodiversité en 2010 n'a pas été atteint, ''nous avons les ressources pour résoudre cette crise'', souligne-t-il en exhortant les gouvernements ''à prendre ces mesures'', à l'occasion de la Conférence des signataires de la Convention sur la diversité biologique (CDB) en octobre au Japon.

Réactions1 réaction à cet article

 
Oubli ... ?

Il ne semble pas voir l'HOMME sur la liste ... et pourtant !

HARPAGE | 22 février 2010 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager