En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

2011 : le printemps le plus chaud depuis 1900

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

''Le printemps météorologique (mars-avril-mai) a été marqué cette année par la persistance de conditions anticycloniques sur l'Europe, avec pour conséquence un temps exceptionnellement chaud, sec et ensoleillé'', note Météo-France. Résultat ? Une température moyennée sur la France supérieure d'environ 2,6 °C à la moyenne de référence établie sur la période 1971-2000. Le printemps 2011 se situe ainsi au premier rang des printemps les plus chauds depuis le début du XXème siècle, devant ceux de 2007 (+2,1 °C) et 2003 (+1,8 °C). Les températures maximales de l'après-midi marquent des écarts encore plus importants (+3,8 °C). Le mois d'avril a été particulièrement chaud, avec une température moyenne sur la France supérieure de 4,0 °C à la normale (+1,2 °C pour le mois de mars).

Outre les températures exceptionnelles, ce printemps a été marqué par de faibles précipitations. ''Ce printemps est le plus sec des cinquante dernières années, devançant les printemps 1976 (54 %) et 1997 (60 %)'', avec quelques nuances régionales : les déficits ont été généralement plus marqués sur le nord et l'ouest du pays tandis que le Languedoc et l'est de la Corse ont connu des précipitations excédentaires.

Ces deux phénomènes associés ont conduit à un assèchement extrêmement précoce des sols superficiels sur la quasi totalité du pays. ''À l'exception des régions méditerranéennes, les sols connaissent sur l'ensemble du pays un niveau de sécheresse jamais atteint à la fin du printemps au cours des cinquante dernières années'', relève Météo-France.

Réactions3 réactions à cet article

 

Les braguettes de nos politiques explosent...et les ventres s'arrondissent

rififi | 31 mai 2011 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On ferait bien de nous dire quoi mettre dans l'eau pour désinfecter les fruits et légumes, ça éviterai d'en gâcher par ces temps de pénurie ;)

ClinD'oeil | 31 mai 2011 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réduit à l'Etat de Vaches qui regardent le train passer....

Après tout le blabla ambiant, que fait on? Allons nous réellement mettre en place des politiques "fines" de gestion d'eau et faire payer le m3 d'eau à un prix correcte par tous les utilisateurs...y compris par les agriculteurs qui se permettent d'arroser leurs champs durant la journée et en plein soleil (pour en outre des cultures hautement consommatrices d'eau...).
La récupération de l'eau de pluie et la récupération des eaux de vaisselle pour les sanitaires serait aussi une vraie solution à mettre en place dans les logements neufs (maintenant et pas dans 50 ans). Gaspiller de l'eau potable pour les toilettes est vraiment un luxe indécent lorsque des hommes meurent de soif.

arthur duchemin | 01 juin 2011 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…