En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Matériaux recyclables : baisse générale des prix de reprise en 2013

Amorce publie son étude annuelle sur les modalités et les prix de reprise des matériaux issus de la collecte et du tri des emballages. L'enquête revient avec de nombreux détails sur une année marquée par une diminution générale des prix.

Déchets  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°340 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°340
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Le 12 septembre, Amorce a publié sa huitième enquête sur les modalités et les prix de reprise des matériaux issus de la collecte et du tri des emballages. Réalisée en partenariat avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l'étude s'intéresse aux deux options de reprise dont les prix ne sont pas publics (voir encart), c'est-à-dire la reprise option fédérations (Rofed) et la reprise option individuelle (ROI). L'étude aborde les déchets d'emballages en acier, aluminium, papier-carton et plastiques (en Rofed seulement, pour ce dernier type d'emballage).

"L'année 2013 aura été marquée par une diminution générale des prix de reprise [des matériaux issus de la collecte et du tri des emballages], les prix restent néanmoins élevés par rapport à la période 2006-2010", constate Amorce, précisant que "la variabilité des prix reste également importante". Cette variabilité montre les disparités concernant les différentes modalités de la reprise, estime l'association, même si "les résultats des données de 2013 montrent pour l'ensemble des matériaux, une convergence des prix de reprise entre les différentes options".

 
Les trois options de reprise Amorce rappelle que les collectivités en contrat barème E avec la société Eco-Emballages ou Adelphe peuvent opter pour l'une des trois options de reprise, pour chacun des standards de matériaux à recycler.
La première, non étudiée dans la note d'Amorce, est la reprise option filières (Rofil), caractérisée par une mutualisation totale des conditions offertes aux collectivités, c'est-à-dire un même prix de rachat quelles que soient les quantités et localisations des tonnages à reprendre.
La reprise option fédérations (Rofed), proposée par les professionnels du recyclage labellisés par la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) et la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l'environnement (Fnade), permet de négocier les tarifs de reprise tout en bénéficiant du maintien des conditions négociées par la fédération, en cas de défaillance du premier signataire.
Enfin, la reprise option individuelle (ROI) permet à la collectivité de confier le matériau à un opérateur de son choix. Néanmoins, elle ne bénéficie pas des garanties de la filière ou d'une fédération.
 
Acier : trou d'air au T2 et T3

En 2013, les 538 collectivités, pour 34,2 millions d'habitants, ayant choisi l'option Rofed ont collecté 1,67 kg d'acier par habitant (kg/hab), un volume en retrait par rapport au 1,8 kg/hab de 2012. Côté prix, la moyenne s'établit à 150,8 euros par tonne, en légère baisse par rapport aux 176,2 euros par tonne de 2012. Le prix minimum est de 49 euros par tonne et le prix maximum est de 271,6 euros par tonne. Enfin Amorce note une diminution significative des prix surtout lors des deuxième et troisième trimestres (-11,7% et -5,1%, respectivement).

Seules 19 communes, regroupant 3,5 millions d'habitants utilisent l'option ROI. Leur collecte s'établit à 1,14 kg/hab pour un prix moyen de reprise de 124,6 euros par tonne, avec un prix minimum de 76,5 euros et un maximum de 160,1 euros. Comme pour la reprise en Rofed, les prix ont chuté tout au long de l'année, avec une baisse particulièrement marquée aux deuxième et troisième trimestres (-15,4% et -17,9%, respectivement).

Aluminium : les prix chutent lourdement

S'agissant de l'aluminium, 421 collectivités regroupant 34,7 millions d'habitants ont choisi l'option Rofed. Elles ont collecté 0,1 kg/hab d'aluminium, soit le même volume qu'en 2012. La moyenne des prix de reprise est de 452,6 euros par tonne, en retrait par rapport aux 513,3 euros par tonne de 2012. Cependant les prix sont plus dispersés autour de la moyenne que pour l'acier puisque Amorce souligne qu'"un tiers des collectivités qui ont des prix de reprises compris entre 155 et 360 euros par tonne, soit significativement en dessous de la moyenne". Quant au prix minimum il est de 115,4 euros par tonne et le prix maximum est de 813,1 euros par tonne. Enfin, les prix ont baissé tout au long de l'année, passant de 516,4 euros au premier trimestre à 423,2 euros au dernier trimestre.

Sous l'option ROI, la collecte s'établit à 0,14 kg/hab en 2013, pour les 930.000 habitants des cinq collectivités ayant retenu cette option. Le prix de reprise moyen s'établit à 462,2 euros par tonne, en baisse par rapport aux 509,7 euros de 2012. Quant à l'évolution trimestrielle elle est marquée par deux fortes hausses aux deuxième et quatrième trimestre (27,8% et 28,4%, respectivement) et une chute importante au troisième trimestre (17,9%).

Papier-carton : les prix Rofed et ROI divergent

Quelque 568 collectivité, regroupant 37,2 millions d'habitants ont opté pour l'option Rofed pour la reprise du papier-carton non complexé (PCNC), c'est-à-dire les papiers cartons simples, issu de la collecte séparée. La collecte moyenne s'élève à 12,8 kg/hab en 2013, en hausse par rapport aux 11,7 kg/hab de 2012. En 2013, le prix de reprise moyen est de 78,2 euros par tonne, contre 87 euros par tonne l'année précédente. Le prix minimum constaté est de 25 euros par tonne et le maximum de 108,9 euros par tonnes. Amorce note une légère augmentation au deuxième trimestre avant de retomber au trimestre suivant.

En ROI, les 17 collectivités regroupant 3,4 millions d'habitants ont collecté en moyenne 12,82 kg/hab. Le prix de reprise moyen s'établit à 93,1 euros par tonne, soit une hausse par rapport aux 86,3 euros par tonnes enregistrés en 2012. L'année a surtout été marquée par une hausse de 6,5% des prix au deuxième trimestre, suivi d'une baisse de 9,2%.

Bouteilles flacon : la situation s'est dégradée au quatrième trimestre

S'agissant des bouteilles et flacons plastique, 388 collectivités regroupant 33,6 millions d'habitants on retenu l'option Rofed. La collecte moyenne s'établit à 1,63 kg/hab pour la PET clair, à 0,64 kg/hab pour le PET coloré et 1 kg/hab pour le PEHD, soit une collecte de 3,27 kg/hab pour l'ensemble, en baisse par rapport aux 3,7 kg/hab enregistrés en 2012. Le prix moyen de reprise est de 372,8 euros par tonnes pour le PET clair, de 182,1 euros par tonne pour le PET clair et de 219,2 euros par tonne pour le PEHD.

Pour ces trois plastiques, Amorce note que les prix ont connu une hausse au deuxième trimestre, suivi d'une relative stabilisation (ou une légère baisse) avant la forte chute des prix enregistrée au dernier trimestre 2013. Pour l'ensemble des flux de plastique, la chute que quatrième trimestre est de l'ordre de 11,7%.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager