En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Prix Pinocchio : les gagnants sont Lesieur, Bolera Minera, Areva et Vinci

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Les prix Pinocchio du développement durable, qui dénoncent le discours faussement développement durable de multinationales françaises, ont été décernés, cette année, à Lesieur, Bolera Minera, Areva et Vinci. Plus de 17.000 internautes se sont exprimés pour élire leurs lauréats parmi les entreprises nominées, indiquent les organisateurs (Les Amis de la Terre, le Centre de recherche et d'information pour le développement et Peuples Solidaires).

La campagne publicitaire "Aidons l'Afrique : une bouteille d'huile Lesieur achetée, une bouteille envoyée" de Lesieur a reçu 38% des suffrages pour le prix "Plus vert que vert". Les organisateurs rappellent que "Lesieur, via sa maison mère Sofiprotéol, est l'un des plus importants producteur et promoteur de l'industrie des agrocarburants" et qu' "entre 2002 et 2008, près de 75% de la hausse des prix alimentaires serait imputable aux mouvements financiers spéculatifs utilisant les politiques de soutien aux agrocarburants dans l'Union européenne et aux Etats-Unis".

La joint venture Bolera Minera, formée par les groupes Bolloré et Eramet, est épinglée par 35% des votes dans la catégorie "Une pour tous, tous pour moi". Les prix Pinocchio visent ici l'obtention en 2010 d'un permis d'exploitation pour la recherche de lithium en Argentine, dénoncé par les populations locales. En juillet dernier, le Rapporteur spécial des Nations unies sur les droits des peuples autochtones a pointé du doigt, dans un rapport, les impacts socio-environnementaux de l'exploitation du lithium dans cette zone.

Areva remporte la catégorie "Mains sales, poches pleines" avec 45% des votes, accusé notamment de nier sa responsabilité dans la dégradation des conditions de vie des populations vivant à proximité de ses mines d'uranium en Afrique.

Cette année, un prix Pinocchio d'honneur a également été remis à Vinci, pour deux projets dont le groupe est concessionnaire : l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et l'autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg (Russie), qui traversera la forêt de Khimki.

Réactions3 réactions à cet article

 

Vu le nombre d'article proposés sur ce thème par SFabrégeat, pense qu'on est bien informé du prix Pinocchio. Pourquoi une telle flopée d'article sur ce prix qui n'est pas si reconnu ?

Atomicboy44 | 15 novembre 2012 à 21h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les amis de la terre accusent AREVA de nier qu'ils sont responsables, mais quelles sont les preuves scientifiques et expertises indépendantes et neutres ?

Les dégradations des conditions de vie au Niger sont a mon avis de bien d'autres natures que l'exploitation des mines. Regardez un peu du coté du pouvoir politique, devrais-je dire policier ou autoritaire ?

Trop facile d accuser de tous les maux ceux qui ont de l'argent sur place puis de leur extorquer par avocats interposés des sommes d'argent qui seront de toutes façon détournées par je ne sais quel intérêt personnel ou pour je ne sais quelle cause particulière d’ingérence.

Atomicboy44 | 15 novembre 2012 à 21h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@atomicboy44

1) Un prix où 17000 votes sont exprimés me semble assez représentatif pour mériter quelques articles, d'autant plus que les sujets sont assez révélateurs de la perversité du système que l'on ne peut combattre lorsque l'argent y joue un rôle si fort. Les citoyens peuvent s'exprimer grâce à ce prix Pinocchio.

2) Après les nombreux désastres réalisés par les entreprises Tot*l, Sh*ll au nom de leur impunité en terre étrangère et leur toute puissance économique, tu ne me fera pas croire que les politiciens même corrompus ne se plient pas en quatre pour Arev* aussi, qui agit d'ailleurs avec le plus gros lobbying de France, celui du nucléaire. L'extraction du minerai radioactif est aussi réalisé au Canada mais ce pays me semble plus disposé à défendre son environnement et ses citoyens que le Niger ! Arev* profite de cette situation et c'est scandaleux : Voilà son prix Pinocchio bien mérité.

Biodavid | 16 novembre 2012 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager