Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Cité de l'architecture et du patrimoine et l'EPAMSA lancent le Prix international d'architecture durable

Afin de stimuler le débat sur l'architecture durable, la cité de l'architecture et du patrimoine et l'EPAMSA lancent un prix qui aboutira à la construction d'une collection de plus de 50 bâtiments représentatifs de l'architecture du XXIe siècle.

Bâtiment  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Alors qu'elle vient à peine d'ouvrir au public les portes de ses galeries d'expositions temporaires, la Cité de l'architecture et du patrimoine lance le Prix international d'architecture durable en partenariat avec l'Établissement public d'aménagement du Mantois Seine-aval (EPAMSA). L'idée est de récompenser chaque année un architecte qui s'est illustré dans l'intégration des enjeux d'un développement durable global dans un projet architectural.
À travers ce prix, les organisateurs souhaitent stimuler le débat international et faire comprendre que les fondamentaux d'un projet d'architecture à savoir la fonctionnalité, la structure et les matériaux, doivent être reconsidérés afin que la démarche et l'esthétique du projet soit en phase avec les aspirations de la société actuelle. Ils rappellent que le passage d'une société d'abondance à une société où l'énergie est une ressource plus rare et chère représente une rupture avec le XXe siècle. La société post-industrielle doit composer avec de nouvelles priorités et exprimer de nouvelles aspirations : un développement plus partagé, une société urbaine plus harmonieuse grâce à des rapports mieux réglés avec l'environnement. Convaincus que les nouvelles constructions doivent représenter cette évolution, les organisateurs recherchent un architecte dont la démarche et les recherches doivent témoigner d'une architecture contemporaine rationnelle qui soit actrice d'une société éthiquement, civilement, socialement consciente, innovante dans le domaine de l'écologie, des énergies, des matériaux, des technologies mais également progressiste par de nouveaux standards d'habitat et d'équipement.

Ce prix annuel est organisé autour de deux temps forts, une phase de nomination lors d'un symposium en mars puis la proclamation du lauréat en septembre. Tout architecte diplômé, écrivain, critique, enseignant, élu, représentant d'une association d'architectes, de constructeurs ou d'usagers, industriel, expert du développement durable, peut proposer un candidat. Les candidatures de toutes nationalités sont acceptées. Elles doivent être transmises au Commissaire Général avant le 1er juillet. Un réseau d'universités et de centres d'architecture international, le GA Global Network, est chargé de sélectionner les cinq nominés en septembre. Leur présentation a lieu en mars de l'année suivante, lors du symposium annuel.
Pour l'édition 2007 du Prix international d'architecture durable, les cinq architectes ont donc été présentés en mars dernier en Slovaquie. Il s'agit de Wang Shu (Chine), Stefan Behnisch (Allemagne), Balkrishna Doshi (Inde), Françoise-Hélène Jourda (France), Herman Kaufmann (Autriche). Jusqu'en septembre, date de remise du prix, le GA Global Network assurera la valorisation des cinq architectes nominés avec notamment une exposition en ligne, la réalisation d'un film documentaire sur leur projet et la publication des actes du symposium.

Le lauréat recevra la commande d'un bâtiment qui s'intégrera en 2008 dans le projet de « la collection-manifeste d'architecture durable » lancée par l'EPAMSA autour de la Villa Savoye à Poissy dans les Yvelines. Construite en 1928, cette maison conçue par Le Corbusier est une œuvre majeure d'un XXe siècle dont elle a défini les standards d'architecture. Elle est désormais au cœur d'un territoire hétérogène qui, de Poissy et Conflans-Sainte-Honorine à l'ouest jusqu'à Mantes-la-Jolie à l'est, réunit le meilleur et le plus difficile de l'héritage urbain moderne : monuments historiques, patrimoine classique, infrastructures industrielles, friches urbaines… Puisque que l'Etat vient de confier à l'EPAMSA la réalisation sur cette zone d'une « Opération d'Intérêt National » de renouvellement urbain, l'établissement a répondu en proposant de construire chaque année, dans les 51 communes du territoire, un bâtiment représentant l'architecture du XXIe siècle qui pourra devenir en 2058 un musée à ciel ouvert de cette période et de créer ainsi une «Collection manifeste» de l'architecture à l'ère du développement durable.

À travers la création du prix et de la «Collection manifeste», la Cité de l'architecture & du patrimoine, l'EPAMSA et le GA Network entendent créer un lieu d'échanges et d'innovation. Le prix a vocation à promouvoir l'architecture durable comme levier culturel du développement, en Europe et dans le monde, auprès des professionnels et des citoyens.

Réactions2 réactions à cet article

 
recherche partenariat

bonjour, je recherche de archictet, entreprise, etudiant... pour travaille ensemble a sausset les pins- 13960

FORTE | 26 avril 2007 à 16h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:recherche partenariat

artiste photographe projet :sauvegarde de l'architecture industrielle fin 19éme debut 20 éme siecle recherche partenaires

Anonyme | 03 juillet 2008 à 21h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur DS3, la nouvelle génération pour le PV résidentiel APsystems