Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Procès de la ferme des 1.000 vaches : la Confédération paysanne fait appel

Energie  |    |  Rachida Boughriet

La Confédération paysanne a annoncé le 3 novembre sa décision de faire appel du jugement du tribunal correctionnel d'Amiens qui a condamné le 28 octobre neuf militants, à des amendes et des peines de prison avec sursis, pour avoir endommagé la ferme des 1.000 vaches dans la Somme.

Laurent Pinatel, porte-parole du syndicat agricole, a écopé de la condamnation la plus lourde pour dégradation du site : cinq mois de prison avec sursis et 300 euros d'amende. Quatre autres militants et un cinquième poursuivi pour vol, ont également été condamnés à deux mois de prison avec sursis.

La Confédération paysanne dénonce, dans un communiqué, que le délibéré ait duré "moins d'une heure". Les débats "avaient pourtant duré toute la journée et nombre d'arguments juridiques avaient été soulevés pour justifier la relaxe des prévenus", estime le syndicat, qui,"dans ces conditions" fait appel de ce jugement.

"En prenant la responsabilité de stopper le projet d'usine des 1.000 vaches, nous avons agi pour l'avenir des paysans et de l'ensemble de la société. Nous ne pouvons accepter que la défense de nos emplois, de notre environnement, de nos territoires soit considérée comme un acte criminel", a déclaré la Confédération paysanne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]