En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Production industrielle photovoltaïque mondiale : une augmentation moindre en 2012

Selon le rapport du Centre commun de recherche de la Commission européenne, l'augmentation de la production industrielle photovoltaïque mondiale s'est limitée à 10% en 2012 par rapport à 2011. La Chine se positionne comme le plus grand investisseur.

Energie  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com
Production industrielle photovoltaïque mondiale : une augmentation moindre en 2012

Malgré une baisse de 9% des investissements dans l'énergie solaire, la production industrielle photovoltaïque mondiale continue d'augmenter : c'est l'un des constats du rapport annuel sur l'état de l'énergie photovoltaïque publié par le Centre commun de recherche de la Commission européenne. La progression a été néanmoins plus modeste que les années précédentes : la hausse n'a été que de 10% en 2012, par rapport à 2011. Par comparaison, en 2010, la production industrielle photovoltaïque avait plus que doublé par rapport à 2009.

Une chute des prix de 60%

De 2008 jusqu'au deuxième trimestre de 2013, les prix des systèmes photovoltaïques résidentiels ont diminué de plus de 60 %. ''En raison de la baisse des prix des systèmes photovoltaïques et de l'augmentation de ceux de l'électricité, le nombre de ces marchés est en constante augmentation'', explique Arnulf Jäger-Waldau, scientifique dans l'Unité des énergies renouvelables du Centre commun de recherche de la Commission européenne. La production d'électricité provenant de modules photovoltaïques est moins onéreuse que l'électricité classique actuellement fournie aux consommateurs dans de nombreux pays.

Les grands gagnants de ce marché : la Chine et Taïwan qui représentent désormais 70% de la production mondiale.

Les données sur la production restent cependant entachées d'incertitudes : en 2012, la production industrielle mondiale photovoltaïque serait estimée à une fourchette comprise entre 35 et 42 GW. Cette approximation serait liée à la forte concurrence du marché mais également à une absence d'homogénéité dans le recueil des informations : certaines entreprises déclarent en effet les chiffres d'expédition, alors que d'autres renseignent des ventes ou leur production.

La Chine est devenue le plus grand investisseur

A l'inverse de l'Europe et de l'Amérique, où les nouveaux investissements dans les énergies renouvelables ont diminué, en Asie et en Océanie, ces derniers ont augmenté pour atteindre 77,7 milliards d'euros.

La Chine est devenue le plus grand investisseur dans les énergies renouvelables, avec 50,1 milliards d'euros. L'Europe, quant à elle, présente des investissements à hauteur de 47,8 milliards. L'Allemagne pèse pour 17,5 milliards d'euros dans la balance.

Autre principaux investisseurs : les Etats-Unis (27,4 milliards d'euros).

L'Europe reste leader pour les capacités installées

L'Europe garde une bonne position concernant les nouvelles capacités installées : elle représente 51,7% (16,8 GW) des 30 GW récemment installés dans le monde.

Selon le rapport, les installations cumulées dans le monde représentaient près de 100 GW en 2012. Avec sa part de plus de 69 GW, l'UE culmine à la première place. En son sein, l'Allemagne reste au premier plan des installations photovoltaïques, avec 7,6 GW supplémentaires en 2012.

L'Italie se démarque également : les nouvelles installations de 3,5 GW ont permis au pays d'atteindre une production d'électricité couvrant 7,3% de la demande totale d'électricité durant les sept premiers mois de l'année 2013(18,8 TWh), selon le rapport.

En France, 1,08 GW de nouvelles installations photovoltaïques ont été installées en 2012. La capacité installée culmine désormais à plus de 4 GW (dont environ 300 MW dans les DOM). Les nouvelles installations photovoltaïques en France métropolitaine ont représenté 35% de la capacité de production totale d'électricité en 2012. Les systèmes résidentiels inférieurs à 3 kWc représentent 16% (0,64 GW) de la capacité totale, les installations de 250 kWc environ 40% (1,6 GW) et celles de plus de 250 kWc, 44 % (1,76 GW).


Réactions3 réactions à cet article

 

Les systèmes résidentiels inférieurs à 3 kWc représentent 16% (0,64 GW) de la capacité totale, les installations de 250 kWc 40% (1,6 GW) et celles de plus de 250 kWc 76%.

Cherchez l'erreur...

Michel Michel | 03 octobre 2013 à 10h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les PLU mettent du temps à autoriser la mise en place de PV sur certaines zones.
Qui plus est les raccordement sont longs et l'investissement uniquement de la part du particulier.
Ces chiffres ne me choquent pas.

Reste que mathématiquement 16 +40 +76 = 132 %.

Terra | 03 octobre 2013 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La rédaction vous remercie pour votre remarque : "la coquille" est désormais corrigée

Rédaction | 03 octobre 2013 à 12h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…