Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Produits chimiques : lancement d'un programme européen de recherche doté de 400 M€

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

« Un énorme pas en matière de recherche. » C'est par ces mots que le directeur général de la Prévention des risques, Cédric Bourillet, qualifie l'initiative lancée mercredi 11 mai, lors de la Conférence ministérielle sur les produits chimiques qui se tient, à Paris, dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne (PFUE).

Le Partenariat européen pour l'évaluation des risques liés aux substances chimiques (Parc) a pour ambition de « concevoir une évaluation des risques des substances chimiques de nouvelle génération, intégrant à la fois la santé humaine et l'environnement, dans une approche "Une seule santé – One Health" », explique l'Agence française de sécurité sanitaire (Anses), chargée de son animation. Il s'agit, explique l'agence, de produire de nouvelles données aisément accessibles et exploitables, ainsi que de nouvelles méthodes et outils d'évaluation, afin d'appuyer les stratégies européennes et nationales visant à diminuer les expositions aux substances chimiques dangereuses. Sur le plan européen, le partenariat doit ainsi permettre de soutenir la stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques, présentée par la Commission en octobre 2020, son plan d'action « zéro pollution », adopté en mai 2021, ainsi que la feuille de route sur la restriction des produits chimiques, présentée le 25 avril dernier.

L'initiative Parc associe près de 200 partenaires de 28 pays, ainsi que trois agences européennes (AEE, Echa, Efsa). Elle mobilise aussi des agences nationales d'évaluation des risques, des universités et des organismes publics de recherche. « Cinq directions générales de la Commission européenne (…) et les ministères des États concernés sont impliqués dans la gouvernance et assureront le suivi des activités de Parc. En France, 15 organismes sont partenaires de ce projet d'envergure », précise l'Anses. Le budget prévisionnel du partenariat s'élève à 400 millions d'euros (M€) sur sept ans, une moitié étant financée par la Commission européenne, l'autre directement par les États membres.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Kartotrak : logiciel pour la caractérisation des sites et sols pollués Geovariances