Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La programmation pluriannuelle de l'énergie sera publiée dans un mois selon Ségolène Royal

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

A l'occasion d'une conférence de presse "bilan", la ministre de l'Environnement a assuré que la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) sera publiée dans un mois. Le qualifiant de texte "le plus difficile et le plus prospectif", la ministre a rappelé que la France était le seul pays à avoir réalisé un tel exercice en association avec une stratégie bas-carbone.

Exceptionnellement, le conseil national de la transition écologique (CNTE) ne donnera pas son avis à l'occasion d'un vote en séance plénière comme ce fût le cas pour les autres textes d'application de la loi de transition énergétique. Le ministère de l'Environnement a choisi une consultation par voie électronique puisque le CNTE a déjà eu l'occasion de se prononcer sur ce projet le 13 juillet dernier. Cette consultation s'est close le 5 septembre dernier. "Je reprendrai dans la PPE toutes les observations qui me paraîtront judicieuses" , a expliqué Ségolène Royal. "Et je justifierai mes choix", a-t-elle ajouté. Le CNTE devrait prendre connaissance de la dernière mouture mercredi 7 septembre. Les membres du comité voteront ensuite par voie électronique.

Les résultats seront connus lundi 12 septembre, jour d'une nouvelle réunion du CNTE. Le comité sera ce jour là consulté sur le projet de loi de ratification de trois ordonnances concernant diverses dispositions sur le secteur gazier, l'autoconsommation d'électricité et la production d'énergies renouvelables ainsi que sur le projet de programmation pluriannuelle de l'énergie de la Réunion.

Réactions1 réaction à cet article

 

Malheureusement, la France n'est pas la seule ni la première à produire une tentative de programmation (fort modeste et encore bien floue) pluriannuelle de son évolution énergétique "bas-carbone"...
Depuis de nombreuses années, le Danemark programme la planification précise, rigoureuse et systématiquement contrôlée de la réduction drastique de ses émissions de gaz à effet de serre, du développement de ses énergies renouvelables, des améliorations de l'efficacité énergétique, des changements structurels de son système de production et de distribution énergétiques, et de l'élimination totale des énergies fossiles en 2050, en vue de son respect et de son amélioration.
L'efficacité de la démarche pragmatique et démocratique du Danemark est telle que les émissions de GES décroissent bien plus rapidement que celles de la France et qu'un Danois émet moins de GES par unité de PIB qu'un Français, avec plus d'activité industrielle et bien moins de chômage!
Les Danois sont en passe de réussir leur transition énergétique bien avant tous les autres pays européens, sans aucun recours au nucléaire qu'ils ont rejeté dès 1985.
En France, les politiciens ne semblent pas avoir compris l'impérieuse nécessité de changer radicalement de modèle de société, de production et de consommation, et les annonces vertueuses à visée publicitaire sont rarement suivies d'une application rigoureuse, contraignante, noyées dans les arbitrages d'arrière plan entre intérêts privés.
Il nous faut volonté et méthode!

Thierry de Larochelambert | 08 septembre 2016 à 18h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Avec Ingrid control web, intégrez vos centrales ENR au réseau et au marché Sparksis