En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le 11e programme de l'agence de l'eau Artois-Picardie est adopté

Eau  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Le 11e programme de l'agence de l'eau Artois-Picardie est adopté. Pour la période 2019-2024, l'agence de l'eau disposera de 1,114 milliard d'euros. Dans un contexte de restriction, elle bénéficiera d'un budget stable par rapport à la période précédente (1,087 milliard d'euros pour le 10e programme). Ce dernier se répartit en trois grands domaines.

Une part importante (463,8 M€) sera consacrée à la lutte contre les pollutions domestiques, les primes de performance épuratoire, l'assistance technique et l'amélioration du service d'eau potable. 326,8 M€ cibleront la gestion des eaux pluviales, la lutte contre les pollutions des activités économiques et agricoles, la gestion quantitative de la ressource en eau, la protection de la ressource, ainsi que la restauration et gestion des milieux, habitats et écosystèmes. Concernant ce dernier point, la politique d'intervention sera élargie aux milieux naturels hors zones humides, y compris sur le littoral.

Enfin, 54,8 M€ seront dédiés au soutien à la planification, aux études générales, à la connaissance et surveillance environnementale, ainsi qu'à l'action internationale, la communication et les dépenses courantes liées aux redevances et aux interventions. L'agence confirme ses taux de financement pour soutenir des études ou des travaux liés à l'adaptation au changement climatique et à la biodiversité.

De manière globale, l'agence priorisera son aide par l'introduction de critères génériques, géographiques ou thématiques dans les choix des projets. Les programmes concertés pour l'eau (PCE) devraient être le socle des contrats de progrès annoncés par le Premier ministre. Les 268,6 M€ restant serviront à alimenter les contributions de l'agence notamment à l'Agence française de la biodiversité et Office national de la chasse et de la faune sauvage ainsi que les dépenses de fonctionnement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…