En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le traitement des stocks historiques de pneus orphelins est planifié pour 2009

Un an après la signature de l'accord interprofessionnel, l'association Recyvalor a géré l'évacuation de quatre stocks de pneus orphelins en 2008. Cinq sites devraient être traités en 2009 dont celui de Vitrolle pour lequel l'évacuation a commencé.

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
Le traitement des stocks historiques de pneus orphelins est planifié pour 2009
Site orphelin de Vitrolle
© Recyvalor
   
Depuis la signature d'un accord interprofessionnel avec le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire (MEEDDAT) en février 2008, les stocks de pneus orphelins disséminés sur le territoire sont progressivement évacués. L'association Recyvalor créée pour organiser et financer l'enlèvement et le recyclage de ces pneus, a déjà évacué 4 sites soit 2.348 tonnes de pneumatiques. Ainsi, depuis novembre 2008, les sites de Graulhet (Tarn), Hatten (Bas‐Rhin), Châtillon le Roi (Loiret) et Nebing (Moselle) ont été débarrassés de leurs décharges. Ces actions ont représenté un budget total de 369.000 €.

Une fois évacués, les pneus sont triés en fonction de leurs qualités élastiques, de l'intégrité de leur structure et de leur propreté, puis sont affectés à différentes voies de valorisation. Sous forme de granulés (valorisation matière), ces pneus peuvent devenir des sols sportifs ou des objets moulés ; entiers ou broyés, ils sont valorisés en travaux publics (sous‐couches drainantes, bassins de rétention, murs anti‐éboulis). En dernier lieu, les pneus font l'objet d'une valorisation énergétique en tant que combustible de substitution en cimenterie.

5 nouveaux sites et 8.750 tonnes à évacuer en 2009

Comme convenu, Recyvalor a défini son programme 2009 en accord avec le MEEDDAT et l'association Robin des Bois, partenaire du projet. Cinq sites ont été identifiés selon plusieurs critères : importance du risque sanitaire et environnemental, capacité et facilité de traitement local, volumes à traiter et implication des acteurs locaux. Ainsi, les sites de Vitrolles (Bouches‐du‐Rhône), Vatteville la Rue (Seine‐Maritime), Cérons (Gironde), Roye (Haute‐Saône) et Saint‐Pierre d'Autils (Eure) seront traités cette année pour un volume total de 8.750 tonnes et un budget avoisinant 1.320.000 €.

Le chantier de Vitrolles s'est ouvert le 6 février dernier. Situé en pleine zone industrielle active, en bordure d'une rivière et dans un couloir aérien, le site est particulièrement sensible en termes de risque sanitaire et environnemental. La durée du chantier est estimée à 12 semaines. Compte tenu de leur nature, les pneus stockés sur le site de Vitrolles feront l'objet d'une valorisation énergétique en cimenterie en tant que combustible de substitution.

L'inventaire réalisé en 2002 par le ministère de l'écologie, l'Ademe et l'association Robin des Bois a permis d'identifier 114 sites disséminés sur le territoire pour un tonnage de 242.000 tonnes de pneus. Les propriétaires de certains stocks ont pu être retrouvés et ces derniers ont dû procéder à leur élimination. L'accord interprofessionnel signé pour les stocks orphelins prévoit l'évacuation d'un maximum de 80.000 tonnes de pneumatiques répartis sur 61 dépôts sur une durée allant de 6 à 8 ans soit environ 10.000 tonnes par an.

Le financement de Recyvalor est assuré à 75% par les entreprises et organismes adhérents et à 25% par l'Etat. L'association est composée de 26 adhérents dont des fabricants de pneumatiques, distributeurs, constructeurs automobiles, organisations professionnelles et professionnels du déchet. Chaque professionnel verse une contribution financière à hauteur de son marché. L'association hiérarchise les sites à traiter, organise ensuite les appels d'offres et vérifie le déroulement des opérations.

Réactions1 réaction à cet article

 
Baume au coeur

AH ! Voici un article qui met du baume au cœur !
Cela fait plaisir de voir des avancées dans le domaine du recyclage ; De voir que différents acteurs ont pu s'entendre, s'harmoniser, pour mettre en place une telle association chargée de gérer les stocks disséminés de pneus.
un bel exemple à suivre, car malheureusement, bien d'autres chantiers restent à mettre en œuvre...

Le recyclage, vaste domaine dans lequel des entreprises innovantes pourraient bien tirer leur épingle du jeu, en valorisant de plus en plus de déchets pour leur donner une seconde vie. Maintenant, il suffit de trouver quels déchets pour quelles secondes utilités !

L'Auré des bois

L'Auré des bois | 26 février 2009 à 17h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…