En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le projet de centre de loisirs Europa City déclaré d'utilité publique

Aménagement  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com

Dans un contexte de controverse sur les impacts environnementaux et économiques du projet de centre de loisirs Europa City, le préfet du Val-d'Oise a pris un arrêté déclarant d'utilité publique l'opération d'aménagement du Triangle de Gonesse le 20 décembre 2018.

Cette décision fait suite à l'avis favorable à la demande de Déclaration d'utilité publique (DUP) de la ZAC du Triangle de Gonesse, alors que l'enquête publique avait désapprouvé la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) de Gonesse pour des motifs environnementaux en 2017.

Dans cet avis, rendu le 13 juillet 2018, le commissaire enquêteur ne considérait pas que les impacts environnementaux soient de nature à remettre en cause le projet, estimant que ''le biotope actuel est particulièrement pauvre'' et que ''les mesures compensatoires seront aisément de nature à augmenter la biodiversité et préserveront une partie des capacités d'infiltration des eaux dans le substratum''.

Du côté des porteurs du projet, cette décision est saluée. ''L'arrêté de Déclaration d'utilité publique pris par le préfet du Val-d'Oise traduit la volonté forte de l'État de développer ce territoire'', se félicite Benoît Chang, directeur général d'Europa City. ''Le projet Europa City se poursuit et 2019 sera une année importante vers sa concrétisation avec le dépôt de notre permis de construire en fin d'année.''

Le collectif pour le Triangle de Gonesse appelle à un rassemblement le 8 janvier devant le tribunal administratif de Cergy.

Réactions5 réactions à cet article

 

On vit dans un sketch, et ce sketch s'appelle "la France".

MF | 08 janvier 2019 à 09h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un centre de loisirs déclaré d'utilité publique!!!
Une aberration en en cette période socialement difficile.
La justification économique se fait au détriment de l'environnement.
Encore un projet contraire aux engagements climatiques.
Développer le tourisme à tout prix est un non sens écologique.

Jiber | 08 janvier 2019 à 09h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un parc d'attraction d'Utilité Publique !
On aura tout entendu :-P
Inutile d'en dire plus (ou peut-être "Du pain et des jeux...").

Tombour | 08 janvier 2019 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Du pain et des jeux. Et de la croissance. Croissance de quoi, pour qui? On s'en fout : de la croissance, on vous dit!

petite bête | 08 janvier 2019 à 12h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"les mesures compensatoires seront aisément de nature à augmenter la biodiversité"
Ha oui, les mesures compensatoires vont permettre de délocaliser les petits élevages respectueux de la nature des animaux et des consommateurs, je cite l'UICN :
Dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, il faut de fortes restrictions à l’élevage. Dans les zones agricoles intensives il faudra faire les prélèvements nécessaires pour que le loup ne puisse pas s’installer. cf "Initiative pour la conservation des grands carnivores en Europe "
Dans le triangle des gonesses il faut prélever Benoît Chang et tous les prédateurs financiers dont l'état est complice.

ouragan | 08 janvier 2019 à 21h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…