Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Un projet de décret veut quadrupler le temps d'activité des centrales à charbon l'hiver prochain

Pour passer l'hiver prochain, le gouvernement souhaite encore pouvoir compter sur les centrales à charbon de Cordemais et de Saint-Avold. Un projet de décret prévoit de quadrupler leur temps de fonctionnement, vis-à-vis de leur plafond actuel.

Energie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com
Un projet de décret veut quadrupler le temps d'activité des centrales à charbon l'hiver prochain

La France ne va pas encore abandonner le charbon de sitôt. De ce jeudi 30 juin au 21 juillet, le gouvernement soumet à la Article publié le 30 juin 2022

Réactions6 réactions à cet article

 

En brûlant du charbon russe ?
On relance donc les centrales à charbon du fait, entre autre, "[...] de la faible disponibilité des centrales nucléaires (du fait des suites de la crise sanitaire et des problèmes de corrosion sous contrainte) [...]" : les pronucléaires, qui imputent très exactement la faute aux énergies renouvelables du recours aux centrales à charbon, en sont pour leurs frais !

Pégase | 30 juin 2022 à 17h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Difficile de faire autrement, car les centrales à charbon étant pilotables, nous donnent un niveau supérieur de sécurité et pour un prix de revient bien moins cher que le recours aux importations d'énergie électrique. Et encore, il faut qu'un pays soit vendeur ! On se tournerait vers l'Allemagne qui utilise très souvent ses centrales charbon, voire lignite .. et par vent d"Est, en hiver, les fumées sont rabattues sur l'hexagone. Il faudrait toutefois changer de fournisseur, la Pologne par exemple. On dépend déjà assez de la Russie pour fournir le combustible nucléaire. L'article ne cite pas le projet Zébulon, culbuto, écocombust qui a été abandonné par EDF le 7/7/ 2021. le projet ne s'était pas trouvé de garant en oct. 2019 , pour le CNDP .. tellement le projet est mauvais. Aucune des personnalités politiques demandant ce projet ne s' était portée candidate ! La soit disante innovation, est de brûler du bois et fonctionner avec un combustible 80% pellets ( fabriqué avec 300 kt/an déchets bois récoltés sur 1/3 de la France avec camions diesel, rejets polluants en Loire ..), et 20 % charbon, amenant une puissance de 530 MW / tranche ... si ça fonctionne bien sûr..
La plaquette projet promettait de diviser les pollutions CO2 par 50 ! Calcul :
par 5 , car on passerait de 100 à 20 % charbon (argument 100% écolo)
et par 10, car elle fonctionnerait 10 fois moins longtemps. (shadok ou EDF?)
Pour les politiques, quand on porte un tel projet, il faut le présenter au CNDP !

J Cl M 44 | 02 juillet 2022 à 11h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

M. Gouty :
1 ) d'abord, ce n'est pas une blague, la olaquette EDF ecocombust, présentait bien une réduction de CO2 d'un facteur 50, par ce calcul là, 5 x 10 = 50 et disant que c'était un projet innovant ! à brûler du bois !

2) Savez vous si la tranche charbon du Havre a été démantelée, ( 600 MW aussi ) ?
rénovée aussi en 2015, comme les 2 tranches de Cordemais, pour durer jusq 2035 .. ( de mémoire coût env 270 millions d'e pour les 3 tranches) , pour moi c'est dommage de se priver de ces centrales charbon tant qu'on n'a pas un socle de production pilotable suffisant
cordialement
j cl mercier

J Cl M 44 | 02 juillet 2022 à 11h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, d'où vient ce charbon, qui continue de brûler dans la centrale de Cordemais et bientôt de nouveau dans celle de St-Avold, pourtant arrêtée depuis peu ? Nos gouvernants sont incorrigibles et continuent d'utiliser les sources d'énergie fossiles, alors qu'ils sont censés lutter contre le réchauffement climatique et qu'ils investissent un pognon de dingues dans des centrales nucléaires... peu fiables !

mangouste | 03 juillet 2022 à 18h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour M. Mercier,
Merci pour votre lecture et votre commentaire. Pour répondre à votre question sur la centrale du Havre : elle a été arrêtée définitivement en 2021 et est, a priori, en cours de démantèlement. La France, comme le souligne les capacités sur lesquelles comptent ici le gouvernement, comporte seulement Cordemais et, contre toute attente, Saint-Avold.

Félix Gouty Félix Gouty
05 juillet 2022 à 11h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ mangouste : selon les infos du Canard enchaîné (édition du 29 juin dernier), le charbon qui va être brûlé dans la centrale de Saint-Avold est bien extrait en Russie ! Rien que du local et du 100 % l'éthique donc !!!
Selon France 3, celui qui est brûlé à Cordemais est extrait en Pologne, Afrique du Sud et Colombie.
Vive l'indépendance énergétique française selon EDF !

Pégase | 05 juillet 2022 à 13h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi

Offres d'emploi

Formations professionnelles