Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le projet européen OpEneR diminue la consommation d'énergie des véhicules électriques

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le projet européen OpEneR diminue la consommation d'énergie des véhicules électriques
Environnement & Technique N°340 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°340
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Alors que se déroule actuellement la Semaine européenne de la mobilité, la Commission européenne met en avant le projet de recherche OpEneR (Optimal Energy Consumption and Recovery), lancé en 2011, qui vise à optimiser l'autonomie des véhicules électriques et hybrides.

Ce projet est doté d'un budget total de 7,74 millions d'euros, dont 4,4 millions cofinancés par la Commission européenne au titre du 7ème programme-cadre de l'UE. Il regroupe six partenaires : le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, le fabricant autrichien de groupes motopropulseurs AVL List GmbH, l'Institut de recherche sur les technologies automobiles de Galice (CTAG) en Espagne, le Centre de recherche en informatique (FZI) de Karlsruhe en Allemagne ainsi que les équipementiers allemands Robert Bosch GmbH et Robert Bosch Car Multimedia GmbH.

Après trois ans de travaux, OpEneR, cordonné par Bosch, est "parvenu, grâce à un nouveau système intelligent de gestion et de récupération de l'énergie, à diminuer la consommation des véhicules électriques", a souligné la Commission européenne.

Les ingénieurs et chercheurs ont "perfectionné" le groupe motopropulseur électrique, le système de récupération d'énergie au freinage, le système de navigation et les capteurs environnementaux, ainsi que les fonctions qui interconnectent ces différents éléments, a expliqué en juillet dernier PSA, lors de la présentation de deux véhicules électriques de démonstration en Espagne.

Le projet a "amélioré" l'interconnexion des composants et systèmes, permettant ainsi au conducteur de mieux "anticiper son freinage en fonction du trafic et d'emprunter le meilleur itinéraire pour limiter sa consommation d'énergie". Jusqu'à 30% d'énergie peuvent être "économisés sans grande perte de temps" grâce à l"'écoroutage", c'est-à-dire le calcul de l'itinéraire optimal spécifique pour un véhicule électrique, précise PSA. Un régulateur de vitesse "adaptatif" a été développé permettant de garantir un style de conduite semi-automatisé "économique".

"Des essais routiers supplémentaires sont prévus et, dès l'année prochaine, le système devrait être progressivement intégré dans les chaînes de production", a annoncé le coordinateur du projet Kosmas Knödler, responsable du département du contrôle des systèmes de châssis au sein de Robert Bosch GmbH.

L'Union européenne s'est fixée comme objectif d'atteindre 8 à 9 millions de véhicules électriques en circulation d'ici à 2020.

Réactions1 réaction à cet article

 

Quelle usine à gaz.
Moi j'ai déjà un système qui optimise mes trajets : un GPS..

alain38 | 21 septembre 2014 à 15h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager