Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projet Life Artisan : accroître la résilience des territoires grâce aux solutions fondées sur la nature

Le 1er décembre, l'Office français de la biodiversité a lancé le projet européen « Life intégré Artisan » qui consiste à mettre en œuvre dix projets pilotes d'adaptation fondés sur la nature, répartis en France métropolitaine et en Outre-mer.

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Projet Life Artisan : accroître la résilience des territoires grâce aux solutions fondées sur la nature
Actu-Environnement Le Mensuel N°409 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°409
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Coordonné par l'Office français de la biodiversité (OFB), le projet européen « Life intégré Artisan » a été officiellement lancé le 1er décembre, en présence de Bérangère Abba, secrétaire d'État chargée de la biodiversité. Ce projet a pour ambition de renforcer la résilience de la France face au changement climatique, notamment grâce à l'implémentation de solutions fondées sur la nature. D'ici à 2028, ce projet vise à construire treize réseaux régionaux dédiés à ce type de solutions, et à mettre en place dix projets pilotes dans le pays, dont deux en Outre-mer. Le projet dispose d'un budget de 16,7 millions d'euros (M€) sur une durée de huit ans. Il est financé à hauteur de 60 % par la Commission européenne (10 M€). Il bénéficie aussi du soutien de l'OFB (2,4 M€) et du ministère de la Transition écologique (480 000 euros).

Une trentaine de partenaires et dix territoires pilotes

Le projet s'appuie sur une trentaine de partenaires locaux, régionaux et nationaux, dont plusieurs agences et institutions. Parmi celles-ci, le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) qui porte le Centre de ressources sur l'adaptation des territoires au changement climatique. Y figurent aussi l'Agence de la transition écologique (Ademe), l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique de la Direction générale de l'énergie et du climat (Onerc) ou encore la Caisse des dépôts et consignations-Biodiversité et l'UICN France.

 
Avec ce projet, nous allons démontrer concrètement que le capital naturel et le génie écologique sont des solutions et des outils efficients et résilients.  
Bérangère Abba
 
Ce projet est aussi porté par trois agences régionales de la biodiversité (ARB Centre-Val-de-Loire, ARB Occitanie et ARB Île-de-France). Au niveau local, dix projets pilotes seront mis en œuvre sur l'ensemble du territoire français afin de montrer la diversité des solutions d'adaptation au changement climatique fondées sur la nature (SAFN). Ce programme démonstrateur représente un tiers des investissements du projet Artisan (5,5 M€). Les dix sites pilotes ont été choisis dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêt « pour répondre à des enjeux de l'adaptation au changement climatique différents », a expliqué Mathilde Loury, cheffe de l'équipe projet Life Artisan à l'OFB, lors d'une webconférence. « Nous accompagnons le montage des projets ».

Les porteurs des dix projets sont : la ville des Mureaux (Île-de-France), la ville de Lille (Hauts-de-France), la métropole du Grand Lyon (Rhône-Alpes), le Parc naturel des Pyrénées ariégeoises (Occitanie), le Forum des marais atlantiques-Bassin versant du Néal (Bretagne), la Communauté de commune des Cingal Suisse normande (Normandie), la Communauté d'agglomération du centre-ouest de Martinique (Outre-mer), le Syndicat de gestion de l'Eygoutier (Provence-Alpes-Côte d'Azur), Aqui'brie (Île-de-France) et la communauté d'agglomération locale de Guyane (Outre-mer).

Végétaliser en ville, désimperméabiliser les sols, replanter des haies bocagères parmi les solutions

À titre d'exemple, Lille, Les Mureaux ainsi que la métropole du Grand Lyon expérimenteront des solutions pour lutter contre le phénomène d'îlots de chaleur urbains et rafraîchir la ville. Il s'agira de désartificialiser et végétaliser des espaces minéralisés et cours d'écoles à Lille et aux Mureaux, ou à Lyon de désimperméabiliser l'espace public en ville. Pour gérer les eaux pluviales, la métropole de Lyon prévoit notamment de déployer des tranchées de Stockholm de rétention/infiltration, a précisé Hervé Caltran, directeur adjoint eau et assainissement à la métropole. De son côté, la communauté de communes des Cingal Suisse normande va sélectionner et replanter des haies bocagères pour limiter les pertes de rendement agricole liées au changement climatique.

   
La liste des 10 territoires pilotes et leurs solutions © Cerema
 
   

« On a aussi des communes, qui font face à des enjeux liés à la ressource en eau, qui sont notamment situées dans le Var, en Bretagne et en Brie », a indiqué Mathilde Loury. Les deux sites pilotes situés en Outre-mer répondent également « à des enjeux de risques de submersion marine et de fréquences accrus de cyclones et d'épisodes d'inondations par ruissellement ».

Ces projets « sont portés à la fois par les collectivités locales et souvent des communautés d'agglomérations. Ils sont accompagnés dans certains cas par des chercheurs de l'Inrae et de l'Université Rennes 2 pour le suivi et l'évaluation de ces projets », a ajouté Mme Loury. Certains travaux sont par ailleurs cofinancés par les agences de l'eau, des départements et des régions.

Le projet Artisan contribue à la mise en œuvre du Plan national d'adaptation au changement climatique 2018-2022 (Pnacc-2). « À la fois incubateur et démonstrateur de savoir-faire », il s'inscrit aussi dans la démarche de la prochaine stratégie nationale pour la biodiversité que Bérangère Abba portera l'an prochain. « Avec ce projet, nous allons démontrer concrètement que le capital naturel et le génie écologique sont des solutions et des outils efficients et résilients », a souligné la secrétaire d'État.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager