En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Enerplan et le SER veulent améliorer la simplification administrative dans le solaire photovoltaïque

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Lancé en juillet, le projet européen PV Legal a pour objectif de faire tomber les barrières administratives sur le marché du photovoltaïque (PV), afin de réduire le délai de connexion d'une installation PV au réseau électrique. 12 pays membres de l'Union européenne sont concernés par ce projet : la Bulgarie, la République Tchèque, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, la Pologne, le Portugal, la Slovénie, l'Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

L'association professionnelle de l'énergie solaire (Enerplan) et le Syndicat des Energies Renouvelables (Ser)) ont annoncé le 14 septembre être partenaires du projet PV Legal et indiquent qu'ils s'impliqueront pendant les 30 prochains mois, avec 12 autres associations européennes du solaire, pour améliorer et simplifier le cadre administratif en France et dans les onze autres pays concernés. Aujourd'hui, comme l'installation d'un système solaire photovoltaïque en Europe peut prendre moins d'un mois comme jusqu'à plusieurs années, la première étape du projet PV Legal sera d'établir une base de données complète pour analyser les points de bureaucratie devant être fluidifiés, précisent Enerplan et le SER dans un communiqué.

Une fois la base de données établie, expliquent-ils, les politiques et les opérateurs réseau des principaux marchés PV en Europe seront sollicités (documents consultatifs, forums nationaux, ateliers de travail ad hoc, …) pour débattre et fournir des recommandations visant à améliorer et simplifier le cadre administratif de la production d'électricité solaire. La suppression de telles barrières est considérée comme une des clés de la croissance du marché par l'industrie photovoltaïque et la Commission Européenne, ont souligné Enerplan et le SER.

Le projet PV Legal rassemble un consortium de 13 associations nationales du solaire, l'EPIA (Association Européenne de l'Industrie Photovoltaïque) et des consultants en management d'Eclareon.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…