Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Deuxième étape du projet CAFOTROP-Muséum-Energia en Argentine

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Du 28 mai au 16 juin, deux scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Eric Guilbert et Cyrille D'Haese (Muséum-CNRS), accompagnés de Lionel Picart de Tree Climbing France, avec Sara Montemayor et Diego Carpintero du Museo Nacional de La Plata, mènent la deuxième étape du projet CAFOTROP-Muséum-Energia en Argentine, après celle qui a eu lieu dans la réserve naturelle d'Ipassa-Mingouli au Gabon. Le projet CAFOTROP-Muséum-Energia a pour objectif principal de compléter les données sur les invertébrés (essentiellement des insectes) et sur les milieux extrêmes comme le sol et la canopée des forêts tropicales. Il resterait entre 1 à 8 millions d'insectes à découvrir, les forêts tropicales étant des réserves exceptionnelles encore peu étudiées et pourtant très menacées, a déclaré le 24 mai le Muséum national d'Histoire naturelle dans un communiqué. Cette mission, dans les yungas du nord-ouest de l'Argentine, à la découverte des insectes fait appel à une méthode originale pour étudier la canopée des forêts tropicales : le tree climbing, a indiqué le Museum.
La région des yungas forme une bande convexe depuis l'est de l'Equateur jusqu'au sud de la province de Tucumán en Argentine (Sierra de Ancasti à 29° de latitude sud, non loin de la ville de Catamarca) et s'étend ainsi sur quelques 3.000 km. De tous les biomes argentins, celui de la yunga est celui qui compte la flore la plus variée. D'après le Museum national d'Histoire naturelle, dans le secteur des Yungas des provinces de Salta et Jujuy, on enregistre 89 espèces de mammifères. Certains mammifères sont endémiques des Yungas, comme la chauve-souris hocicudo (anoura caudifer) ou l'écureuil roux ou nuecero (sciurus ignitus).On y compte non moins de 39 espèces d'oiseaux exclusives. Les Yungas sont la cinquième éco-région argentine la plus riche en faune des amphibiens, a précisé le Museum, avec 39 espèces d'anoures appartenant à 15 genres et à 4 familles. Huit espèces sont endémiques. Cette deuxième étape du projet CAFOTROP-Muséum-Energia sera suivie en automne 2007 par une troisième mission dans le nord de Madagascar et notamment dans les Tsingys.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager