En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

USA : vers des réductions d'émissions contraignantes

Obama a semble-t-il réussi à convaincre suffisamment de représentants afin de valider le projet de loi fixant des objectifs de réduction des émissions de GES pour les Etats-Unis à l'horizon 2020. Une victoire sur le fil à réitérer au Sénat.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
USA : vers des réductions d'émissions contraignantes
© James Steidl
   
La Chambre des représentants américains a adopté en fin de semaine dernière, le projet de loi Waxman-Markey1 fixant un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis de 17% d'ici 2020 par rapport au niveau de 2005 et de 83% d'ici 2050. Inimaginable sous la présidence de Georges W. Bush, cet « American Clean Energy and Security Act » est une avancée marquante de l'administration Obama même si le texte n'a été validé que par 219 députés contre 212 opposants soit une seule voix de plus que les 218 voix requises pour son adoption. Selon l'AFP, le Président américain Barack Obama a immédiatement salué ce résultat, déclarant aux journalistes de la Maison Blanche qu'il s'agissait d'une victoire de l'avenir sur le passé et d'une étape audacieuse et nécessaire.

Pour atteindre ces objectifs de réduction, le texte prévoit la mise en place d'un système d'échange de quotas de CO2 à l'ensemble du territoire sur le même modèle que celui mis en place en Europe. Des politiques complémentaires sont également prévues en matière d'énergie et de transport : norme d'efficacité énergétique dans les bâtiments, l'éclairage, les appareils électriques, les process industriels, les véhicules. Côté production d'énergie, le pays prévoit d'augmenter la part d'électricité provenant de sources renouvelables et de développer et déployer la technologie du charbon propre.
Des investissements dans la protection de la forêt tropicale sont par ailleurs prévus avec des pays en développement pour limiter le déboisement et contribuer à la réduction supplémentaire des émissions des USA de 10% d'ici 2020.

Accusé par ses détracteurs de condamner l'économie américaine, ce projet de loi doit encore être adopté au Sénat avant la fin de l'année. En attendant, l'association américaine de protection de l'environnement Sierra Club ne cache pas sa satisfaction : avec ce vote historique, le congrès a fait le premier pas vers une véritable révolution de l'énergie propre, a déclaré son Directeur Carl Pope. Bien qu'imparfait, ce projet de loi fixe un ensemble de buts que l'Amérique doit atteindre et dépasser, poursuit-il.
Pour l'Union of Concerned Scientists, il s'agit désormais de transmettre le projet de loi au Sénat pour qu'il y soit amélioré avant de le présenter au président Obama pour promulgation définitive afin qu'il puisse se présenter à Copenhague en décembre avec le plein soutien du Congrès et des Américains.

Greenpeace USA continue en revanche de se déclarer contre ce projet de loi tel qu'il est actuellement rédigé. Le Président Obama veut redonner sa place à la science (…) le projet de loi Waxman-Markey, cependant, ne fera pas ce que la science estime nécessaire pour éviter les plus mauvais effets du changement climatique, explique Greenpeace dans un communiqué.

Selon une étude récente de la Maison Blanche2 présentée il y a deux semaines, le changement climatique sur les USA devrait se faire ressentir rapidement notamment sur la répartition des ressources en eau, la santé des écosystèmes, la santé des populations à cause par exemple de l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des vagues de chaleur. À ces impacts relativement connus, s'ajouteront les répercussions sociologiques sur l'organisation de la société et l'économie du pays.

Réactions2 réactions à cet article

 
bravo

C'est une grande avancée que font là les USA. Vouloir développer la recherche pour brûler le charbon sans rejeter le carbone dans l'atmosphère me semble aussi une bonne chose. Cette technologie me semble beaucoup plus acceptable que le nucléaire pour assurer la transition vers 100% d'énergie renouvelable auquel l'humanité ne pourra de toute manière pas échapper.

James Roy | 04 juillet 2009 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
212

J'aimerais bien avoir les idées des opposants la dessus...

HolY | 09 juillet 2009 à 09h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…