En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne propose de réduire l'utilisation des sacs plastique

Déchets  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

La Commission européenne a adopté, ce lundi 4 novembre, une proposition qui impose aux Etats membres de réduire l'utilisation des sacs en plastique légers à poignées, rapporte l'exécutif européen.

Concrètement, la Commission propose d'amender la directive relative aux emballages et aux déchets ménagers pour introduire de nouvelles dispositions pour les sacs plastiques. Si le Conseil et le Parlement adoptent les mesures proposées, alors, les Etats membres ”[seront] tenus d'adopter des mesures visant à réduire la consommation de sacs en plastique à poignées d'une épaisseur inférieure à 50 microns", les sacs les moins réutilisés. Ces mesures peuvent inclure le recours à des instruments économiques, tels que des mesures de tarification, des objectifs de réduction à l'échelle nationale et des restrictions de commercialisation (sous réserve d'être compatibles avec les règles du marché intérieur).

"Les États membres peuvent choisir les mesures qu'ils jugent les plus appropriées, y compris des mesures de tarification, des objectifs de réduction à l'échelle nationale ou une interdiction sous certaines conditions", synthétise la Commission.

Réactions6 réactions à cet article

 

La dictature sur notre vit quotidienne ne cesse de s'élargir. Après les ampoules, après la puissance des aspirateurs, après le volume des chasses d'eau, les sacs plastiques. Étonnons-nous que les populations deviennent europhobes !

Laurent Berthod | 04 novembre 2013 à 16h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le problème des sacs plastique est qu'ils sont (trop) lentement (bio)dégradables et qu'ils flottent dans l'eau. Pour situer le problème en termes de quantité de plastique il fallait 85000 tonnes/an juste pour la France. Mais si on demandait aux chimistes de mettre au point des matières plastique spéciales pour les sacs (= solides, facilement dégradable, plus lourds que l'eau) ils trouveraient DES solutions.
Petit rappel dans les années 1970 un grand pétrolier avait mis au point une sorte de polyéthylène modifié dont il pouvait ajuster la rapidité de dégradation. Une usine de 20000T/an a éte construite mais ce fut un échec commercial. L'heure n'était pas à ce genre de priorités.
Avec la Cellulose nous avons faire des plastiques depuis longtemps, il resterai a en faire spécialement pour des sacs.
Bref il y a d'autres solutions que la suppression des sacs plastiques légers. Il ne faudrait surtout pas les remplacer par du papier il n'y aurait aucun avantage en termes de développement durable.

ami9327 | 04 novembre 2013 à 21h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La "dictature" est faite de bon sens et ne complique pas nos vies, et vous savez bien que nous ne subissons pas les inconvénients de nos habitudes. Les plastiques dans la mer nous ne les subissons pas personnellement, mais nous pouvons agir. Seule la loi amène à des changements, la bonne volonté reste une goutte d'eau insuffisante. Bravo à l'Europe qui veille et nous protège.

sandrine | 05 novembre 2013 à 09h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Des pays ont déjà supprimé les sacs plastiques, la société du tout jetable et une hérésie, le plastique est la première source de pollution.
Le plastique se dégrade( en polluant) c'est une question de temps le seul qui pourrait être eco compatible serait un plastique compostable.
Aller donc voir sur les plages ou au bord des routes, ou sur le site expeditionmed, 9327, avant d'avancer des propositions farfelues

lio | 05 novembre 2013 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je trouve qu'il est de bon ton, en adhérant à l'Europe d'appliquer ces engagements.
L'UE est clairement engagée dans une démarche écologique.
La surproduction et l'inondation de sacs plastiques ne l'est clairement pas, d'où cette loi pour obliger les états membre à plus d'actions.

On se souvient tous de la quantité incroyables de sacs stockées suite aux courses. Quand j'étais jeune, on gardait tous les sacs, mais même en les réutilisant il en restait des montagnes dans un sac de sacs. Depuis il en reste toujours.
L'industrie crée toujours le besoin. Exemple concret : le sac autour du pain acheté en boulangerie. Depuis quand il faut un sac autour ? On mange le pain, pas le papier. En discutant avec les artisans, on s'aperçoit qu'ils en mettent car les clients râlent de ne pas en avoir. Alors que ça n'apporte rien !
Je sais, c'est peu de chose, mais mis bout à bout...
Idem pour les sacs plastiques.

Il y a l'interdiction de l'UE, c'est bien, il doit aussi y avoir de l'éducation.

De mémoire les sacs biodégradables le sont par ajout d'amidon dans la formulation du plastique. Les bactéries savent digérer les molécules de plastique (c'est jamais que du carbone) mais elle ne peuvent pas l'atteindre. L'ajout d'amidon permet cela. Je ne suis pas sur que cela soit cependant la meilleur des solutions... ça revient à cultiver du sac plastique, donc de l'amidon, donc du maïs (un peu plus :))

Pour info : 83 % des déchets en mer proviennent de la terre. Le défi est donc grand.

Terra | 05 novembre 2013 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En présentant divers aspects du problème des sacs j'ai voulu montrer qu'il existait d'autres solutions. Maintenant dire "les sacs (légers) sont un problème, fini les sacs" pourquoi pas?
Regardons autour de nous: est-ce que les sacs minces ont disparu? (je précise "minces" pour les distinguer des sacs prévus pour des usages répetés). Non il y en a encore, simplement il faut les payer dans les supermarchés et on les a gratuitement encore dans de trés nombreux commerces. Tous ces sacs qui existent encore ne sont pas biodégradables (ou en partie pour les sacs à l'amidon+Polyéthylène) donc ils continuent de se répandre, portés le cas échéant par les rivieres ils arrivent en mer et se concentrent dans des gigantesques masses flottant entre deux eaux. Tout ça n'arriverait plus avec des sacs étudiés spécialement.
Personnellement je n'emploie pratiquement plus de sacs minces.

ami9327 | 05 novembre 2013 à 15h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager