En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne veut réduire de 25% les quotas de pêche du cabillaud en 2010

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Commission européenne a préconisé le 16 octobre une baisse des quotas de pêche par rapport à l'année dernière, dans l'Océan Atlantique et la mer du Nord, allant de 15 à 25% pour les zones de pêche où le poisson est le plus menacé comme le cabillaud, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La Commission propose ''une réduction des captures pour de nombreux stocks, afin de protéger les espèces les plus vulnérables et d'assurer la durabilité des pêcheries'', a-t-elle expliqué. Ainsi, Bruxelles propose une baisse de 25% des quotas en 2010 pour le cabillaud, le baudroie, le merlan pêché en mer d'Irlande et dans les eaux à l'ouest de l'Écosse, la lingue bleue, la sole pêchée en mer d'Irlande, et le hareng dans les eaux au nord et à l'ouest de l'Irlande. Pour une cinquantaine d'autres espèces, la Commission propose une baisse de 15%.

Comme l'an dernier, les TAC pour l'aiguillat commun (chien de mer) ont été réduits de 90 % et ils ne peuvent être utilisés que pour les prises accessoires, précise-t-elle. ''D'importantes réductions ont dû être opérées sur les TAC concernant l'églefin de l'ouest de l'Écosse, la sole de la Manche Est et la langoustine dans les eaux autour de l'Irlande'', a ajouté la Commission.

''Ces réductions s'inscrivent dans le droit fil de l'avis scientifique, mais elles ont été modérées de manière à atténuer les difficultés à court terme pour le secteur de la capture'', souligne la Commission. ''L'engagement de la Commission en faveur d'une réduction des rejets reste intact, mais les pêcheurs ont également un rôle à jouer. Ils doivent pratiquer une pêche responsable en rentrant au port lorsque leur quota est épuisé, en utilisant des engins de pêche sélectifs et en évitant de pêcher dans les bancs de juvéniles'', a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, la Commission propose différentes mesures destinées à éviter que les quotas de pêche annuels ne soient pas régulièrement dépassés et notamment de généraliser les moyens de surveillance satellite, ou le recours aux caméras.

Cette proposition de la Commission devra être discutée par les ministres de la pêche des 27 Etats-membres les 14 et 15 décembre prochains qui se prononceront sur les niveaux des TAC pour 2010.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager