Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Climat : le PS propose de taxer le transport international de marchandise

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
À l'occasion d'une réunion extraordinaire de son bureau national consacrée à la lutte contre les changements climatiques, le parti socialiste français propose l'instauration d'une taxe sur les émissions liées au transport international de marchandises. Cette taxe permettrait ''d'avancer vers une prise en compte du bilan carbone de l'ensemble des produits'' et pourrait être un prélèvement sur le nombre de kilomètres parcourus.
Le PS appuie également l'idée d'une taxation sur les transactions financières ou encore la proposition du Mexique fondée sur le principe pollueur payeur au prorata des émissions de chaque pays et en tenant compte de la richesse par habitant. ''Le monde a besoin d'un fonds spécifiquement dédié à la lutte contre le changement climatique, doté de 100 milliards par an à l'horizon 2020, pour financer l'adaptation des pays en développement et assurer l'accès de tous à l'énergie propre'', explique le PS.

Le parti estime par ailleurs que le défi climatique nécessite une meilleure gouvernance globale et milite pour une organisation mondiale de l'environnement dotée de pouvoirs contraignants et de nouvelles normes internationales de protection de l'environnement et des droits sociaux qui primeraient sur les règles de la concurrence. L'OMC doit être intégrée au système des Nations Unies et soumise aux autres normes internationales, explique le PS.

Le PS espère que la conférence de Copenhague aboutira à des décisions ''précises, lisibles, contraignantes et vérifiables''. Martine Aubry se rendra elle-même, en qualité de Première Secrétaire du Parti Socialiste, au sommet de Copenhague les 15 et 16 décembre afin de participer à plusieurs forums et rencontrer les principaux acteurs des négociations de Copenhague.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Droit de l'énergie : votre conseil à distance et à l'international Energie-legal