En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Publication de l'édition 2013 des chiffres clés du climat

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Une augmentation de 0,74°C de la température moyenne globale en un siècle, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France de 7% sur la période 2008-2010 par rapport à son objectif Kyoto et un triplement des émissions de CO2 dues à l'énergie en Chine entre 1990 et 2010 : la version actualisée des "chiffres clés du climat – France et Monde" est désormais publiée. Le document présente les dernières données concernant les émissions de gaz à effet de serre au niveau national et international.

Réactions2 réactions à cet article

 

Et pourquoi ne pas dire que:
1) Le petit réchauffement de +0,7°C fait suit à la fin du Petit Age Glaciaire
2) Il a été non linéaire et jamais en covariation avec le taux de CO2, sauf sur la période 1980-1996, et il y a eu un léger refroidissement au cours des Trente Glorieuses
3) Depuis 1997, Tglobale est stable, quoique le taux de CO2 total, dont la part anthropique est estimée à moins de 4%, ait continué à monter linéairement.
4) Le présumé rôle moteur du CO2 sur T, hypothèse du GIEC par défaut, et jamais scientifiquement prouvée, est réfuté par son absence de signature en zone tropicale.

jipebe29 | 13 décembre 2012 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Remarques sur la première partie de ce document.

1) La courbe de T se termine vers 2000 et ne montre pas le plateau depuis 1997. Pourquoi ?

2) Le document n'apporte aucune preuve sur le présumé rôle moteur du CO2 sur T, qui est toujours une hypothèse du GIEC non prouvée et réfutée par l’absence de signature du CO2 en zone tropicale.

3) Une ânerie : la réflexion du CO2 vers le sol, ce qui est une erreur grave de physique. Inacceptable!

4) Durée de vie du CO2 : moyenne 10 ans. Aucune précision sur la part du CO2 anthropique, qui est estimée à moins de 4% du taux total de CO2 troposphérique.

5) Aucune indication sur le rôle crucial des nuages

6) Niveau des océans : son évolution à la hausse est continue depuis la fin de la dernière glaciation (+120 m suivie d’une montée de l’ordre de quelques mm/an). Actuellement, +3,2 mm/an (mesures satellitaires) et +2,5 mm/an (marégraphes). Donc, dans le premier cas, environ +28 cm en 2100, et, dans le second cas, +22 cm en 2100, soit de l'ordre de grandeur de la projection basse du GIEC.

7) Aucune indication sur le léger refroidissement des océans depuis 2003 (mesures des 3300 sondes océaniques ARGO)

8) Mensonge éhonté sur la corrélation CO2-T (Vostok), alors qu’il est prouvé que le taux de CO2 suit une augmentation de T (cycles de Milankovitch) avec un retard de 800 ans ou plus

Il est inacceptable que de telles erreurs figurent dans un document public.

jipebe29 | 13 décembre 2012 à 12h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager