En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vers une stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité

Biodiversité  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
La secrétaire d'Etat à l'écologie Chantal Jouanno a proposé aux membres du comité de massif des Pyrénées d'élaborer une stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité. ''Les Pyrénées sont exceptionnellement riches en biodiversité. C'est exceptionnel en Europe. C'est exceptionnel dans le monde; certaines espèces ne se trouvent qu'ici'', a-t-elle déclaré à Toulouse devant mes membres du comité de massif des Pyrénées.

Cette stratégie vise à faire de la biodiversité une richesse pour le massif et une partie essentielle d'un projet de développement du territoire. Pour cela plusieurs axes de travail sont proposés par le ministère de l'écologie : soutien des activités agricoles confrontées à la présence d'espèces protégées, valorisation touristique des activités liées à la biodiversité ou encore mise en place d'un schéma de cohérence écologique.

Cette stratégie comportera également des volets sur les espèces protégées ou emblématiques du massif comme l'Ours brun, le Gypaète barbu, le Percnoptère d'Égypte ou encore le Pic à dos blanc. La secrétaire d'état a d'ailleurs précisé que la restauration de l'état de conservation de la population d'ours brun se ferait en favorisant l'accroissement naturel de la population. ''Les conditions sociales ne sont pas réunies pour une nouvelle opération massive de réintroduction d'ours'', a expliqué Chantal Jouanno. Selon le ministère, la qualité des milieux pyrénéens assure un bon succès de reproduction et 2010, année internationale de la biodiversité a vu la naissance de deux oursons. Ces animaux nés dans les Pyrénées s'adapteront aux conditions locales. Toutefois, afin d'assurer le succès de cette politique, les animaux tués accidentellement seront remplacés.

Un avant-projet de stratégie sera proposé dans le courant du mois août par le gouvernement. Un comité de suivi chargé de finaliser la stratégie sera installé en septembre 2010. Différents acteurs et notamment les partenaires espagnols et andorrans seront consultés en automne pour une présentation d'une stratégie finalisée en décembre.

Mais plusieurs associations de protection de l'environnement ont d'ores et déjà exprimé leurs inquiétudes et leur insatisfaction : le renforcement présenté (…) ne suffira hélas pas à faire atteindre à la population ursine des Pyrénées le « statut favorable de conservation » exigé par la directive européenne Habitats, estime le WWF. L'association rappelle par ailleurs que la France est actuellement sous le coup d'une plainte au niveau européen pour ne pas respecter ses engagements relatifs à la protection de l'ours brun comme l'y contraint la directive Habitats Faune Flore.

Réactions1 réaction à cet article

 
Priorité

Il est compréhensible mais pas sérieux de vouloir préserver l'ours dans les Pyrénées. Le mythe ne doit pas masquer le fait que nous n'avons pas été capable de le sauvegarder. Un maintien sous perfusion ne permet pas de tirer les conséquences de notre incompétence en la matière, directive ou non

Catalan 66 | 30 juillet 2010 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…