En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La qualité de tri sélectif montre de fortes disparités d'une région à l'autre

Selon les dernières statistiques publiées par la base de données Sinoe, l'Alsace est la région où le tri sélectif est le plus pratiqué et où le taux de valorisation matière est le plus élevé à l'inverse de la région Provence Alpes Cotes d'Azur.

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
La qualité de tri sélectif montre de fortes disparités d'une région à l'autre
   
Les dernières statistiques 2006* sur les installations de traitement des ordures ménagères publiées régions par régions sur la base de donnée Sinoe** fin août, révèlent que l'Alsace est la région où le volume de déchets entrant dans les installations de tri et de recyclage est le plus élevé. Ainsi en comparant les données, on remarque que 30% des 1.712.000 tonnes de déchets traités en Alsace sont triés puis recyclés. La région devance ainsi le Nord-Pas-de-Calais (22%) et la région Rhône-Alpes (20%). À l'opposé du classement, on retrouve la région Provence-Alpes-Côtes-d'azur (PACA), les départements d'outre-mer et la Haute-Normandie où respectivement seuls 3%, 4% et 5% des déchets sont triés et recyclés.

La région Bretagne s'illustre par ces installations de compostage qui accueillent 24% des déchets traités, suivi par la région Poitou-Charente (21%), la Haute-Normandie et la Bourgogne (17% chacune). En Alsace, seuls 14% des déchets traités sur son territoire sont compostés mais grâce au tri, elle présente le plus fort taux de valorisation matière (44%) devant la Bretagne (39%).

La Bretagne est également en tête concernant l'incinération avec valorisation énergétique des déchets (45%), devant la Haute-Normandie (42%) et l'Ile-de-France (41%). L'incinération sans valorisation énergétique n'est que peu pratiquée. Seules huit régions françaises y ont recours, et à des taux désormais devenus très faibles (entre 1 et 8% des déchets).

En revanche la mise en décharge est encore largement utilisée, surtout en Corse où les déchargent accueillent 88% des déchets traités sur l'île ainsi que dans les DOM (78%) et en Picardie (73%).
Au final, la valorisation matière reste très faible en région PACA et dans les DOM (9% chacune).
En moyenne, au niveau national, cette valorisation matière atteint 24% (14% de tri et 11% de compostage) contre 26% pour la valorisation énergétique, 48% pour la mise en décharge et 1% pour l'incinération sans valorisation.

Au niveau des quantités de déchets produits, la région Ile-de-France est très logiquement en tête du classement avec 8,7 millions de tonnes devant les régions Rhône-Alpes (4,9 Mt), Provence-Alpes-Côte d'azur (3,8 Mt) et Nord-Pas de Calais (3,4 Mt). Au niveau national, l'ADEME estime à plus de 47 millions de tonnes la quantité de déchets éliminés dans les 1124 sites de traitement existants en France.

Même si ces données ne sont pas basées sur la production de déchets de chaque région mais sur les volumes traités sur les territoires régionaux, elles mettent en évidence une certaine tendance et confirment ainsi que des améliorations sont à engager et restent nécessaires dans le domaine du recyclage. Rappelons par exemple qu'en vertu de la directive européenne « Emballages », la France doit parvenir à un taux global de recyclage de ses emballages compris entre 55 % et 80 % à l'horizon 2008. En 2005, ce taux était de 53%. La directive fixe aussi des objectifs minimaux de recyclage par matériau à l'horizon 2008 : ils étaient déjà atteints en 2005 pour les papiers-cartons, le verre, les métaux et le bois, mais pas encore pour les plastiques.

Enfin, dans un bilan réalisé en juillet dernier, l'Institut français de l'environnement (IFEN) rappelait que le sixième programme d'action pour l'environnement de l'Europe préconise de dissocier la production de déchets de la croissance économique. Or en France, ce n'est pas encore le cas puisque l'IFEN notait que les volumes de déchets augmentent encore à la même vitesse que l'activité économique (+1,7% par an).


*Ces données sont basées sur les volumes entrants dans les différentes installations de traitement des ordures ménagères présentes dans chaque région et pas directement sur la production de déchet.
** Base de donnée créée à l'initiative de l'ADEME et de ses partenaires

Réactions9 réactions à cet article

 
déchéts ou richesse

l'incinération n'est pas une valorisation au contraire, vue la raréfaction et le cout financier et écologique des matiéres premeiéres(petrole,métaux,engrais chimique) nos déchéts pourraient devenir trés vite une source de richesse importante(ceux produits ou même ceux déjà enfouis).Le recyclage doit donc devenir encore plus performant a la source mais aussi au niveau des unités de traitements en particulier en ce qui concerne la commercialisation finale

lionel gaulier | 08 septembre 2008 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Il vaut mieux prevenir que guerir

La France n'as pas encore atteint le niveau de recyclage du plastique, mais par contre la production et le gaspillage de cette matière est très élévé.Chacun doit s'engager à reduire le nombre de sacs de poubelles par semaine, en achettant des produits sans emballages plastiques....
- Remplacer les fruits découpés en morceaux dans un récipient plastique par les fruits "nus" du marché. ( Largement moins cher)
- Remplacer les légumes emballés en plastique par les légumes en nature
- Emporter tout le temps dans son sac un sac en tissu réutilisable...un geste pas difficile !
- Revevir au jus de fruits préparés maison au lieu d'acheter des boissons en bouteille plastique ( Ce geste ameliore la santé !)
...........des actions qui a l'échelle nationale peuvent réprésenter une réduction significative de la pollution du plastique.

aube | 09 septembre 2008 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Booster TRI & Compostage! STOP décharges !

Bravo aux différentes régions pour leurs points forts. Maintenant on inverse les ''régles du jeu'' pour que les alsaciens AUSSI boostent le compostage et que les bretons par ex AUSSI boostent le tri...etc...Lançons ce challenge façon Intervilles ou Intervillages....! Et puis comme vu hier 10/09 au JT de 13:00, généralisons l'exemple de Kaysersberg pour EDUQUER les laxistes: poubelle pas triée n'est pas ramassée avec explications et scotchée à la clé !
A Bons entendeurs Salut bizamma A+ Guydegif(91)

Guydegif(91) | 11 septembre 2008 à 09h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Booster TRI & Compostage! STOP décharges !

Entièrement d'accord avec cette notion d'éducation des laxistes!!
Sur ce thème, l'éducation des mairies serait peut être également à prendre en compte, comme lorsqu'on leur montre que des décharges sauvages sont présentes sur leur territoire....a
il y a encore du boulot!!

mimi | 11 septembre 2008 à 13h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bilan sur l'élimination et non la production

Le bilan publié par l'ADEME est un bilan sur l'élimination des déchets par région et non sur la production. On ne peut donc pas d'après ce bilan tirer des conclusions sur la pratique du tri sélectif par région ou bien sur la production des déchets. En effet, de nombreuses installations de traitement recoivent des déchets d'autres régions.

Anonyme | 11 septembre 2008 à 16h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Eduquer/sensibiliser eq.munic et citoyens !

OK Mimi, il faut effectivement que les maires et ses équipes municipales s'y mettent + en adhérant aussi à RubbishBusters ! Bonne idée Mimi ! De plus, faudrait que Actu-environnement ou Rubbishbusters demande à la Mairie de Kaysersberg (67) de DIFFUSER à tous les collègues-maires ses RECETTE et procédure mises en place...et vue à l'oeuvre lors du JT TF1 de 13:00 hier 10/09 ! (A moins qu'un lecteur de Kaysersberg lise ceci!)
Bingo c'est comme ça qu'on pourrait obtenir un monde plus propre et moins de GES !
A+ Salutations Guydegif(91)

Guydegif(91) | 11 septembre 2008 à 16h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bilan sur l'élimination et non la production

Revalorisation revalorisation comment s'y prendre quand sur une même décharge il y a ds milliers de piles genre WONDER et des metaux toxiques mélangés aux déchets ménagers c'est à dire résiduts des poubelle du dispensaire compris etc...
Avec les femmes du village en Afrique occidentale nous avons passé au tamis la terre d'une décharge de 10 ans où tout était brulé pour en faire du compost pour du maraichage dans la cour de l'école. C'était beau, tout noir et tamisé la terre allait être facile à travailler. Du compost gratuit
Malgré nos foulards mouillés on a toutes étaient malades dans la semaine.
Puis j'ai lu un article sur les piles qui pullulent partout puisque nous sommes les indigents de l'électricité...
J'ai demandé qu'on recharge toute la terre qu'on a ramené à la décharge...
On vient de faire une sensibilisation au tri sélectif pour séparer verres, papiers, plastiques et le peu d'ordures ménagères qu'on a au village mais sans contre partie financière c'est presque peine perdue.

COMMENT FAIRE DU COMPOST UTILISAGE SANS TROP DE RISQUE avec une décharge globale?

bettyboop2010 | 11 septembre 2008 à 19h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Booster TRI & Compostage! STOP décharges !

Royale l'idée j'approuve à 200% mais le compost venu d'une décharge générale ce n'est pas top Z'EST Zaaaale ou cochon donc OK en Bretagne et puis pour mettre où? sous les vignes SACRILEGES on va trouver du plomb dans le vin ET puis est ce que le compost passe ds les jets d'eau d'engrais pour le mais et soja intensifs.

Agir chez les meilleurs pour qu'ils soient parfais mais les autres?

J'ADORE l'idée de ne ramasser QUE des poubelles triées! C'est le monde d'aujourd'hui il faut des dos d'ane partout parce que l'autre ce n'est pas moi alors Das mocht nicht!

bettyboop2010 | 11 septembre 2008 à 19h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Réponse speziale à BettyBoop ! TRI !

Le compostage c'est évidemment en triant AVANT, au niveau de chaque citoyenne/citoyen AVANT qu'elle/il mette leurs déchets de cuisine ou de gazon, potager, etc...à LA benne des ordures ! et donc plutôt à mettre dans le composteur au fond du jardin....ou, tient, ça vient de sortir, la version ''composteur-lombric'' tout clean pour appartement. Chic! Voilà la solution BettyBoop, à voir avec sa mairie, c'est pas un joke ! En sortie de décharge c'est en effet TRES moyen, j'en conviens !
Pour l'autre sujet, si chacun se comporte en citoyen et conducteur discipliné, par ex, on peut même se dispenser de mettre des gardes-chiourmes au quotidien, des gendarmes...allongés ou gendarmes tout court ! cqfd
A+ Salutations Guydegif(91)

Guydegif(91) | 11 septembre 2008 à 21h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…