Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Quatre projets favorables au vélo soutenus par l'Ademe Île-de-France

Transport  |    |  Emmanuel Miculita  |  Actu-Environnement.com

L'Ademe Île-de-France a dévoilé, ce 6 juin 2022, les lauréats de la sixième et dernière édition de son appel à manifestation d'intérêt (AMI) concernant les actions menées par les acteurs franciliens pour améliorer la qualité de l'air. Cet AMI a pour ambition « d'amplifier les actions des collectivités et associations pour améliorer la qualité de l'air et ainsi répondre aux objectifs européens, tout en ayant une attention particulière sur l'impact, le caractère opérationnel et la prise en compte de l'équité sociale des mesures déployées ». Lancés en 2019, plus de 21 projets ont profité de l'expertise de l'Ademe tout en bénéficiant d'un soutien financier d'un montant de 2,3 millions d'euros. L'agence rappelle que les émissions de particules fines (PM10) et d'oxydes d'azote (NOx) restent toujours au-dessus des recommandations de l'OMS et des seuils d'émissions réglementaires, valant à la France d'être condamnée sur le plan national, mais aussi européen. L'Île-de-France a d'ailleurs connu onze jours d'épisodes polluants en 2021, exposant 60 000 Franciliens aux valeurs limites de dioxyde d'azote.

Parmi les quatre projets sélectionnés, se trouvent essentiellement des initiatives visant à développer l'usage du vélo. Ainsi, l'association Études et chantiers IDF va élargir son réseau SoliCycle en créant de nouveaux ateliers vélo solidaires et en conseillant toujours plus de collectivités. L'association Boîtes à vélo mise, quant à elle, sur la cyclomobilité professionnelle en sensibilisant 10 000 entreprises. L'Établissement public territorial Grand-Paris-Grand-Est mettra en place une nouvelle stratégie locale de développement des mobilités alternatives, notamment par un accompagnement au changement de comportement, ligne également valorisée par la Ville de Paris. La capitale s'engage, par ailleurs, dans une politique locale en matière de report modal, notamment dans le cadre de l'utilisation de véhicules conformes à la zone de faibles émissions (ZFE).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Emmanuel Miculita

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager