En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le quatrième contrat de transition écologique porte sur l'agriculture

Agroécologie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Ce lundi 17 décembre, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, s'est rendue en Côte-d'Or pour signer le contrat de transition écologique (CTE) du territoire de la Haute Côte-d'Or qui regroupe les communautés de communes du Pays Châtillonnais et du Montbardois. Ce quatrième CTE, vise à "renforcer l'attractivité du territoire en s'appuyant sur une nature préservée, un cadre naturel authentique, des paysages forestiers d'exception, une offre culturelle et gastronomique reconnue partout en France", explique le ministère de la Transition écologique.

Le CTE retient trois orientations : la formation, l'évolution des pratiques agricoles et l'accompagnement des agriculteurs vers la production d'énergies renouvelables. Il mobilise notamment "deux lycées, l'un agricole et l'autre professionnel, qui ont fait le choix de monter ensemble des formations innovantes dans le domaine des énergies renouvelables, en partenariat avec des entreprises nationales et locales".

Concrètement, le contrat prévoit huit opérations. Dans le domaine de l'enseignement, une formation de technicien en maintenance et conduite d'installations photovoltaïques et une "académie verte" autour de la méthanisation seront créées. Un méthaniseur, à vocation énergétique et pédagogique, sera développé en partenariat entre un lycée et neuf agriculteurs. Les collectivités, les acteurs agricoles et les acteurs de l'eau collaboreront pour faire évoluer les pratiques agricoles, prévenir les inondations et préserver la qualité de l'eau.

Sur le plan des cultures, la filière de la luzerne sera développée dans le cadre d'une coopérative de déshydratation et une filière de culture intermédiaire à vocation énergétique (Cive) sera déployée dans le cadre de la construction d'un important méthaniseur par un groupe céréalier local. Une coopérative laitière développera des projets autour des produits agricoles locaux. Enfin, un animateur sera recruté pour mettre en œuvre le CTE et le Contrat d'objectif territorial énergie climat (Cotec) signé avec l'Ademe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…