Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Trophées Planète gagnante : une quatrième édition « ambitieuse »

L'ADEME a distingué 4 actions de sensibilisation à l'environnement menées en 2007 par des membres du Club Planète Gagnante. L'occasion, pour Chantal Jouanno, la nouvelle présidente, de souligner le chemin parcouru et de dessiner les enjeux à venir.

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Trophées Planète gagnante : une quatrième édition « ambitieuse »
   
Nous avons souhaité récompenser les projets les plus originaux et les plus efficaces, a souligné Chantal Jouanno, présidente de l'ADEME. Le 25 mars dernier, les Trophées Planète Gagnante ont été remis lors d'une cérémonie se déroulant à la Cité de l'Architecture et de l'Urbanisme. Le groupe Bayard (catégorie Entreprise), le SYDED de la Haute-Vienne (catégorie Collectivité), Voile de Neptune (catégorie Association) et la Fédération française de Rugby (catégorie Evénement) ont été distingués. Un choix difficile puisque plus de 500 actions ont été entreprises par nos partenaires cette année et de l'avis de tous, d'un niveau encore plus élevé que celui des éditions précédentes, a précisé la nouvelle présidente de l'ADEME, qui remettait ces Trophées pour la première fois. Le Club Planète Gagnante rassemble plusieurs centaines de partenaires autour de l'ADEME, comme autant de relais locaux des campagnes nationales « Economies d'énergies. Faisons vite, ça chauffe » et « Réduisons vite nos déchets, ça déborde ».

Pour l'édition 2008, douze actions ont été présélectionnées. Un jury de six personnes, présidé par Hervé le Treut, directeur du Laboratoire de météorologie dynamique et membre du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), a été réuni. Michel Petit, expert auprès du GIEC, Evelyne Dhéliat, chef du service météo de TF1, Nathalie Fontrel, journaliste environnement à Radio France, Chantal Jouanno, présidente de l'ADEME et Patrice Joly, directeur de la communication, de la formation et du développement de l'ADEME ont orienté leur choix sur la base de quatre critères : l'originalité de l'action, sa reproductibilité, son impact et sa validité.

Dans la catégorie Entreprise, le groupe Bayard a été récompensé pour son opération « Prévention des déchets et jeunesse », réalisée à l'occasion de la semaine de la réduction des déchets 2007. Deux outils pédagogiques de l'ADEME ont été encartés dans trois magazines du groupe à destination des plus jeunes : Youpi, Images Doc et Okapi. Plusieurs articles sur la même thématique ont également été réalisés par ces magazines, permettant de sensibiliser plus de 100 000 lecteurs. Le choix de la cible de cette action a retenu l'attention du jury : Nous tenions à saluer l'intérêt de sensibiliser les plus jeunes à l'environnement, a indiqué Hervé Le Treut.

Dans la catégorie Collectivité, l'action du Syndicat départemental pour l'élimination des déchets ménagers et assimilés (SYDED) de Haute-Vienne a été distinguée. En novembre 2007, le syndicat est allé à la rencontre des consommateurs de zones rurales afin de les conseiller dans leur choix de consommation. Des animations organisées dans des « supérettes de campagne » ont sensibilisé les visiteurs à l'éco consommation et à la question des déchets. Une action retenue par le jury car touchant au quotidien et reproductible dans toute la France.

Dans la catégorie Association, Voile de Neptune s'est vu remettre le prix pour son action de sensibilisation des usagers de la mer. La campagne « Echo gestes », réalisée dans l'Hérault au printemps 2007, a permis de mobiliser professionnels de la mer et plaisanciers autour de la question environnementale. Cette initiative devrait connaître un développement important dans les prochaines années, avec une première réplique en Bretagne. Le jury a souhaité encourager ce développement futur.

Dans la catégorie Evénements, la Fédération française du Rugby a été récompensée pour son programme environnement lors de l'organisation de la Coupe du monde de rugby en 2007, en France. Pour la première fois, un événement sportif français de cette ampleur réalisait un Bilan carbone de la manifestation, mettait en place des actions concrètes (tri sélectif des déchets, déplacements des équipes en train…) et sensibilisait le public à la protection de l'environnement. La valeur de cette action a été soulignée par le jury, qui souhaite en faire un exemple pour les manifestations sportives futures.

Depuis quatre ans, l'ADEME récompense les actions de sensibilisation les plus remarquables de ses partenaires du Club Planète Gagnante. Le club, rassemble plusieurs centaines d'acteurs de la société, associatifs, privés, publics… considérés comme des relais de l'ADEME sur le terrain. Chantal Jouanno souhaite donner un nouvel élan au Club en 2008 et a saisit l'occasion de ces Trophées pour en décliner les grandes lignes : L'ambition ne change pas. Nous voulons aller encore plus loin, en demandant aux membres du Club de s'engager eux-mêmes dans la réduction de leur impact sur l'environnement et de devenir exemplaires dans ce domaine. Nous mettrons des outils à leur disposition, notamment un site Internet, afin de les aider dans cette démarche. Un engagement symbolisé par la signature d'une Charte environnement soumise à tous les membres.

Réactions5 réactions à cet article

 
La tête qui enfle

L'ADEME a la tête qui enfle et se prend pour son ministre. Il n'y a plus rien dans ce fatras de vraiment en relation avec les économies d'énergies qui sont le fondement même de sa mission.
Il faut croire que l'ADEME manque d'idées ou ne s'intéresse pas vraiment à sa raison d'être.

René-Pierre | 27 mars 2008 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La tête qui enfle

je partage cet avis, heureusement sur le terrain, il y a des agents plus proches de cette mission mais en auront-ils toujours les moyens?

burle | 28 mars 2008 à 20h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:La tête qui enfle

sur le terrain, justement, j'ai rencontré des reponsbles pour leur soumettre une idée conduisant à la réduction des déplacements domicile travail, j'ai eu un accueil plus que mitigé pour ne pas dire plus ...

jowcol | 01 avril 2008 à 17h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:La tête qui enfle

en parlant de ce sujet avec des gens côtoyant les services de l'ADEME, je dois reconnaitre que la tendance générale semble plus être celle qui est dénoncé et la forme tende à l'emporter sur le fond malheureusement notamment chez les "chefs"
faites ce que je dis pas ce que je fais!

burle | 01 avril 2008 à 20h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:La tête qui enfle

Chers intervenants ,
Du fin fond d'un village du Sénégal, Mbodiène, qui est en train de se transformer en poubelle GRAVE comme disent les jeunes ET SANS MOYENS pour arriver à tenter du tri sélectif en collaboration avec ecoles profs et villageois ...je , avec le Club Environnement Agir et Entreprendre, on se bat sans relache pour inverser la tendance Je trouve que vous avez la vie facile, trop facile et les moyens de la critique des autres le YAKA car TOUT CE QUI EST FAIT pour encourager la défense de l'environnement EST BON A PRENDRE par qui que ce soit meme si pas dans la mission premiere car IL Y A URGENCE partout !
Et encourager ceux qui sont enfin dedans ne mange pas de pain! Pain sur table n'a pas de maitre!
Encourager , pas décourager s'il vous plait Trop facile!
Betty CASALA

Bettyboop | 29 avril 2008 à 04h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager