Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Rallonge de 150 millions d'euros pour la rénovation énergétique des bâtiments de l'État

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet

Ce mardi 6 septembre, le ministère de l'Économie a annoncé une enveloppe supplémentaire de 150 millions d'euros qui sera attribuée, en 2023, pour la rénovation énergétique du parc immobilier de l'État. Depuis 2019, le gouvernement a déjà investi plus de 3,8 milliards d'euros pour la rénovation énergétique de « plus de 4 000 de ses bâtiments », (dont 2,7 milliards d'euros dans le cadre de France Relance), a précisé Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, à l'occasion d'un déplacement dans les Yvelines. Cet investissement « sans précédent » devrait permettre d'économiser 800 gigawattheures (GWh) par an, soit « la consommation domestique d'une ville de 200 000 habitants », a souligné le ministère dans un communiqué.

L'utilisation de l'enveloppe supplémentaire est « en cours de discussion » dans le cadre du groupe de travail « État exemplaire » engagé dans la sobriété énergétique, coprésidé par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Stanislas Guérini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

Par ailleurs, plus de 800 projets de réduction de la consommation d'énergie fossile des bâtiments de l'État, pour 50 millions d'euros, ont été sélectionnés en juin 2022. Ils devraient permettre d'économiser plus de 100 GWh par an, soit la consommation domestique d'une ville de 25 000 habitants.

Le parc immobilier de l'État comprend plus de 190 000 bâtiments, pour une surface d'environ 94 millions de mètres carrés. Le gouvernement s'est fixé pour objectif pour les bâtiments tertiaires, y compris ceux de l'État, de réduire les consommations d'énergie de 40 % d'ici à 2030 et de 60 % d'ici à 2050. La Première ministre, dans sa circulaire du 25 juillet 2022, a aussi fixé une cible de 10 % d'économies d'énergie sous deux ans pour les administrations et les entreprises, rappelle le ministère de l'Économie. « Dans cet effort collectif de baisse de la consommation d'énergie, l'État entend être exemplaire », réaffirme le ministère.

Réactions2 réactions à cet article

 

Si on pouvait passer au double vitrage à l'hôtel de Roquelaure (ou déménager de ce palais indécent de luxe) et éteindre la lumière de la tour Sequoia du ministère à la Défense on serait plus crédible pour faire la leçons aux méchants industriels qui ont, eux, optimisé leurs procédés et à qui on demande de faire toujours plus au nom du sempiternel "il faut aller plus loin" des écolos, slogan d'ailleurs repris à la lettre par pas mal d'industries vu que la France ne comporte quasiment plus de sites industriels majeurs (moins de 8% du PIB est industriel contre plus de 20% en Allemagne).

Albatros | 08 septembre 2022 à 16h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Précision : Ces industries, comme exigé, sont effectivement "allées plus loin" : elles ont quitté le territoire.

Albatros | 08 septembre 2022 à 18h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]