En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Energies renouvelables : la Chine reste le premier investisseur mondial

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le Pnue et Renewable energy policy network for the 21st century (Ren21) ont publié conjointement le 11 juin leur bilan 2011 des énergies renouvelables (EnR) dans le monde.

En 2011, les investissements mondiaux dédiés aux EnR se sont élevés à 257 milliards de dollars US. Soit une augmentation de 17% par rapport à 2010 (211 milliards de dollars). Une hausse qui s'avère être ''faible comparée à l'augmentation de 37% enregistrée en 2010 : elle a été obtenue dans un contexte doublement difficile, de crise des dettes souveraines en Europe et de forte baisse de prix des équipements en énergies renouvelables", explique le Pnue dans son rapport. Les investissements mondiaux dans les renouvelables ''atteignent néanmoins un niveau record''. "C'est six fois plus qu'en 2004 et en augmentation de 93% par rapport à 2007, l'année précédente la crise financière mondiale", se félicite l'organisation onusienne.

La Chine, avec 52 milliards de dollars d'investissements dans les renouvelables, hors hydroélectrique, reste le leader mondial suivie de près par les Etats-Unis avec 51 milliards de dollars. La Chine arrive une nouvelle fois en tête au niveau mondial, en termes d'installation de turbines éoliennes, de production d'hydroélectricité et de fabrication de modules photovoltaïques. L'Europe reste en 2011 la principale région en termes d'investissements, cumulant un total de 101 milliards de dollars. Parmi les principales économies émergentes, la palme d'or revient à l'Inde qui a augmenté ses investissements de 62% (12 milliards de dollars).

Le solaire,''une aubaine pour les investisseurs''

L'énergie solaire devient la source d'énergie renouvelable "favorite des investisseurs" devant l'éolien en 2011. Le total des investissements dans l'énergie solaire a fait un bond de 52% pour atteindre les 147 milliards de dollars  l'an dernier alors que l'éolien a connu une baisse de 12 % des investissements (84 milliards de dollars). "Le solaire a attiré presque deux fois plus d'investisseurs que le vent, amenant le secteur des énergies renouvelables vers une nouvelle année des records, bien que non dépourvue de défis pour l'industrie (…) L'intensification de la concurrence sur le marché du solaire a entraîné une baisse des prix brutale, une aubaine pour les acheteurs mais pas pour les producteurs, car un certain nombre d'entre eux ont fait faillite ou ont été contraints de se restructurer'', selon le rapport du Pnue.

En 2011, les énergies renouvelables ont représenté plus de 25% de la capacité de production électrique mondiale estimée à 5.360 GW et fourni environ 20,3% de l'électricité mondiale, précise de son côté le rapport de REN21. La part d'énergie d'origine renouvelable s'est accrue pour atteindre 16,7% de la consommation finale en énergie. Dans le secteur de l'électricité, les énergies renouvelables ont compté pour près de la moitié des 208 gigawatts (GW) de capacité électrique ajoutée cette année. L'éolien et le solaire photovoltaïque ont représenté respectivement plus de 40% et 30% des nouvelles capacités renouvelables, suivie par l'hydroélectricité (25%). Fin 2011, la capacité totale en énergie renouvelable excédait ainsi les 1.380 GW au niveau mondial, en augmentation de 8% par rapport à 2010. Au sein de l'Union européenne, les EnR ont représenté plus de 71% de la capacité électrique totale ajoutée en 2011, le photovoltaïque représentant à lui seul prés de la moitié (46,7%) de nouvelle capacité installée.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager