En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lien entre l'exposition aux pesticides et le risque de cancers chez l'enfant, selon un rapport anglais

Risques  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Selon un rapport publié le 2 juillet par des chercheurs britanniques de l'organisation ''The Chem Trust'', l'exposition à des pesticides avant la conception, pendant la grossesse ou pendant l'enfance favoriserait le risque de cancer chez l'enfant. L'exposition aux pesticides pouvant ''interagir avec d'autres expositions aux produits chimiques et des facteurs génétiques, pour causer le cancer'', a précisé Gwynne Lyons, Directeur de l'organisation.

Le rapport souligne également que les agriculteurs auraient un risque plus grand que le reste de la population de développer certain cancers, comme les lymphomes non hodgkiniens, des leucémies, des cancers de la prostate et autres cancers hormonaux dépendants.

D'après l'organisation, l'incidence de certains cancers ''a beaucoup augmenté durant les dernières décennies'', les facteurs environnementaux jouant ''un rôle important dans cette augmentation'' parmi les pesticides. Ainsi, le rapport indique qu'en Grande-Bretagne, le cancer infantile aurait augmenté de 35% de 1963 à 1998 tandis que le cancer de la prostate aurait triplé ou le cancer du sein chez la femme accru ''de deux tiers''.

En France, l'incidence du cancer, qui augmente ''rapidement'', aurait doublé en 25 ans et cette maladie concernera ''maintenant un homme sur 2 et une femme sur 3 au cours de leurs vies'', a de son côté alerté le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF).

A l'instar du Chem Trust dans son rapport, le MDRGF demande que ''soient bannis par l'Union Européenne tous les pesticides cancérigènes certains, probables ou possible ainsi que ceux suspectés de perturber les hormones (perturbateurs endocriniens)''.

Réactions1 réaction à cet article

 
Oser penser humain

Combien faudra t'il encore d'études et de mobilisations pour que nous osions affronter les multinationales de la chimie ? Combien de morts, combien de cancer ... Pourquoi le respect de la vie ne prime t'il pas sur les concentrations financières ? Responsables économiques et politiques, osez "penser humain et fraternité de vie". Les choix s'éclaireront alors d'eux-mêmes ...

Jérôme BERNARD | 06 juillet 2010 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…