Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Développement aérien et objectifs climat : l'Autorité environnementale pointe la contradiction

La compatibilité du développement du transport aérien avec les objectifs climat de la France n'est pas démontrée, affirme l'Ae dans son rapport annuel. Elle a étudié pour la première fois plusieurs projets d'infrastructures aéroportuaires.

Aménagement  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Développement aérien et objectifs climat : l'Autorité environnementale pointe la contradiction

« Il semble désormais (…) indispensable de mettre à l'agenda la question de la compatibilité du développement du trafic aérien avec les engagements environnementaux de la France dans plusieurs dossiers aéroportuaires qui seront présentés en 2020 (Ma...

Réactions2 réactions à cet article

 

Y en irait-il du transport aérien civil comme du nucléaire civil en ce qui concerne l'environnement : on "oublie" systématiquement de faire figurer au bilan de l'activité toutes les conséquences négatives et ce qui pose problème, on en externalise les coûts et on ne retient que les points positifs que l'on ressasse dans tous les ministères concernés et on en abreuve la presse et le public afin de bien lui faire intégrer une information biaisée ?
Tant que les législateurs nationaux et européens ne prévoiront pas des sanctions dissuasives pour ce genre de comportements trompeurs, il y a peu de chances que les choses changent.
Le consommateur peut aussi utilement s'interroger sur la pertinence de prendre l'avion tous les quatre matins pour ses loisirs...

Pégase | 02 avril 2020 à 14h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Pégase,

Au dernier alinéa de votre réaction ci-dessus, vous invitez le consommateur à "s'interroger sur la pertinence de prendre l'avion tous les quatre matins pour ses loisirs". Je m'associe sans réserve à cette invitation.

Car en l'état où sont et s'en vont les choses, il apparaît tenir du paradoxe d'envisager le moindre surdéveloppement du transport aérien (ainsi d'ailleurs que du transport terrestre, c'est une autre histoire mais c'est la même histoire).

Je me propose donc et tout d'abord, dans le fil de votre suggestion, de donner aux "consommateurs" deux premières pistes pour fonder leurs interrogations sur des faits réels, aptes à permettre de faire leur opinion en connaissance de cause:

Il leur suffit de consulter le site gratuit "trafic aérien en direct" via Google. L'axe Chine et Sud-Est asiatique - Europe - Amérique du Nord saute aux yeux. Gigantesque autoroute céleste qui provoque une sur-pollution de l'atmosphère des grandes agglomérations survolées, avec ses potentiels - et démontrés - effets hostiles (climatiques, sanitaires, contagions).

Puis, d'aller sur le site "statista", rubrique covid-19) via Google, graphiques "nombre de cas diagnostiqués par pays" et "nombre de décès par pays". L'étude de la corrélation entre l'intensité du trafic aérien et le niveau de morbidité de la maladie, pourrait bien retenir l'attention des "consommateurs".
Mais je ne conclus pas pour autant, laissant à chacun le soin de se faire une opinion.

Bien à vous,

Euplectes

Euplectes | 02 avril 2020 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre bâtiment passif, vite et au meilleur coût, grâce à la standardisation SMOME