En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Emissions de CO2 des avions : la direction de l'aviation civile appelle à la patience

Transport  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Le 11 juin, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a publié son rapport environnement pour l'année 2014. Le document de 32 pages présente notamment les stratégies de réduction des émissions de GES du secteur.

A six mois de la conférence sur le climat de Paris, le rapport revient en particulier sur les travaux en cours dans le cadre de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) qui, dans le cadre du protocole de Kyoto signé en 1997, a la charge de définir les politiques de réduction des émissions liées aux vols internationaux. "Un peu de patiente!", réclame toutefois la DGAC expliquant que "les préoccupations liées au changement climatique [sont] plus récentes" que celles concernant les émissions d'autres polluants, tels que les oxydes d'azote (NOx), le monoxyde de carbone (CO) et les hydrocarbures (HC).

L'Organisation s'est fixée pour objectif de stabiliser les émissions de CO2 de l'aviation internationale à compter de 2020, "mais les experts estiment que les actions déjà mises en place (…) ne permettront pas à elles seules d'atteindre cet objectif". Aussi, l'OACI a-t-elle décidé en mars 2014 d'élaborer d'ici 2016 "un mécanisme mondial de mesures basées sur le marché (Global MBM)". La signature d'un accord à Paris en décembre prochain "constituerait un signe encourageant pour l'obtention d'un accord sur le Global MBM en 2016", estime la DGAC.

Agrocarburants

Par ailleurs, le document met l'accent sur "initiatives et réalisations concrètes pour améliorer l'efficacité énergétique du transport aérien et contribuer à réduire son empreinte environnementale", et en particulier la recherche aéronautique et le soutien public apporté aux projets industriels, tels que l'expérimentation Lab'line for the future, visant à tester sur des vols Air France entre Paris et Toulouse une alimentation partielle en agrocarburant. L'accompagnement de la recherche et le développement de l'usage des agrocarburants figurent dans la feuille de route 2015 pour la transition écologique adoptée par le Gouvernement en février 2015, rappelle la DGAC.

S'agissant du bruit, la DGAC revient notamment sur les travaux de l'OACI qui en mars 2014 a adopté une nouvelle norme acoustique abaissant de 7 décibels le niveau de bruit par rapport au niveau actuel. Cette norme entrera en vigueur à compter du 31 décembre 2017 pour les avions de plus de 55 tonnes et à compter du 31 décembre 2020 pour les autres avions.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…