En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Giec : le rapport complet et définitif est disponible

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Ce jeudi 30 janvier 2014, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) a mis en ligne la version définitive en anglais du premier volet de son cinquième rapport d'évaluation (AR5). Rédigé par le premier groupe de travail (WG1) en charge d'évaluer les changements climatiques et les aspects physiques du système climatique, le document de 1.550 pages passe en revu quelque 9.000 études. Il avait été validé en septembre 2013.

Par ailleurs, après avoir été publiée en anglais en septembre, la version officielle du résumé à l'attention des décideurs a été publiée dans les cinq autres langues officielles des Nations-Unies : l'arabe, le chinois, l'espagnol, le français et le russe.

La principale conclusion de ce premier tome de l'AR5 est que "chacune des trois dernières décennies a été successivement plus chaude à la surface de la Terre qu'aucune des décennies précédentes depuis 1850". Cette conclusion apporte un démenti aux thèses climato-sceptiques selon lesquelles le "plateau" des températures moyennes terrestres observé depuis 1998 invalide le consensus mondial sur les changements climatiques.

Réactions4 réactions à cet article

 

L'affirmation: ""Cette conclusion apporte un démenti aux thèses climato-sceptiques selon lesquelles le "plateau" des températures moyennes terrestres observé depuis 1998 invalide le consensus mondial sur les changements climatiques."" a le mérite de montrer le niveau intellectuel de son auteur. Il est difficile d'estimer la limite (peut-etre bien un Q.I. aux environs de 110) au-dela de laquelle ladite affirmation nous apparait comme étant produite par un complet idiot.

Ventout | 31 janvier 2014 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

De toute façon les climato sceptiques ont gagnés, rien ne sera fait pour changer les choses c'est une évidence et les sommets pour le climat sont une mascarade animée par des irresponsables.
On ne pourra pas dire qu'on a pas été prévenu!

lio | 31 janvier 2014 à 12h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Nous attendons toujours la preuve que la cause du réchauffement constaté est d'origine anthropique.
Le seul reproche que nous adressons au GIEC est d'avoir érigé en dogmes deux hypothèses, certes recevables, mais hypothèses seulement; à savoir:
- l'origine de ce réchauffement est anthropique
- ce réchauffement entraîne ou va entraîner un certain nombre de catastrophes climatiques.
De telles conclusions sont insupportables de la part de scientifiques dignes de ce nom. Elles relèvent d'un comportement sectaire que nous dénonçons vigoureusement.
Je réfute néanmoins la qualificatif de "climatosceptique" mais revendique fièrement la qualité de scientifique bien que je n'ai pas les titres ronflants de cette bande d'escrocs intellectuels.

Le Glaude | 31 janvier 2014 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"De toute façon les climato sceptiques ont gagnés..."

Ils ont gagné quoi ? Leurs petits enfants ne vivront pas sur la même planète que les autres ?

Basilic | 05 février 2014 à 18h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager