En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Ministère de la Défense présente ses engagements en matière de développement durable

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
A l'occasion d'une visite du camp militaire de Sissonne dans l'Aisne, en présence de Chantal Jouanno secrétaire d'Etat à l'Ecologie, le ministre de la Défense Hervé Morin a présenté le 3 septembre le premier rapport ''développement durable'' du ministère, qui étudie l'impact économique, social et environnemental de ses activités et les mesures mises en œuvre pour les compenser. Ce rapport a été établi sur la base des grands standards internationaux reconnus (référentiel Global reporting initiative) utilisé dans le secteur privé, a précisé le ministère.

Hervé Morin a notamment présenté hier le premier bilan du plan d'action environnement signé le 21 décembre 2007. Le ministère a consacré 10 M€ cette année, dans le cadre du plan de relance, pour équiper en compteurs plus de 80 sites afin d'améliorer la gestion de l'eau. Concernant les énergies renouvelables, 20.000 m2 de panneaux photovoltaïques seront installés sur les toits de la base aérienne d'Istres dans les Bouches-du-Rhône dans le cadre d'une autorisation d'occupation temporaire (AOT). Une démarche d'exemplarité a par ailleurs été engagée sur les 4 sites pilotes, la base aérienne d'Orléans, le camp militaire de Mailly, l'Ecole polytechnique et le dépôt d'hydrocarbure du Lazaret à Toulon.

108 millions d'euros sont également inscrits dans la loi de programmation militaire pour financer le démantèlement. Afin d'en faciliter la gestion, 20 navires ont été dotés en 2009 d'un passeport vert qui en répertorie les substances dangereuses, a souligné le ministère. Tandis que 119 millions d'euros du budget militaire sont consacrés à la préservation des sites.

Signature d'un accord avec la Fédération des conservatoires des espaces naturels

En marge de la présentation du rapport, Hervé Morin a signé une convention de partenariat écologique avec la Fédération des conservatoires d'espaces naturels. Cette convention, au niveau national a pour objet de conforter les partenariats déjà conclus localement sur certains camps militaires et en développer de nouveaux.

Six camps de l'armée de Terre, dont le camp de Sissonne, font ainsi l'objet depuis les années 80 de conventions de partenariat écologique avec des conservatoires régionaux et départementaux des espaces naturels, a précisé le ministère.

Sur les 250.000 hectares utilisés par l'armée, 20% sont déjà classés Natura 2000 et reconnus, comme le camp de Sissonne, pour leur richesse floristique et faunistique.

Réactions1 réaction à cet article

 
Tant mieux

Tant mieux si le 2e budget de l'état renforce sa démarche de développement durable, je suis certain qu'il y a plein de pistes de progrès. et ça serait autant d'économies à consacrer à autre choses. (pour l'armée, ou ailleurs!)

Nicolas | 07 septembre 2009 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…