Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Lignes THT : l'Opecst préconise de ne pas accroître le nombre d'enfants exposés

L'Opecst a présenté plusieurs propositions jeudi 27 mai pour limiter l'impact environnemental et sanitaire des lignes THT. Parmi celle-ci figure le non-accroissement du nombre de jeunes enfants exposés à des champs supérieurs à 0,4 microtesla.

Risques  |    |  Victor Roux-Goeken  |  Actu-Environnement.com
   
Lignes THT : l'Opecst préconise de ne pas accroître le nombre d'enfants exposés
   
Ne pas accroître le nombre d'enfants de 0 à 6 ans susceptibles d'être exposés à des champs supérieurs à 0,4 microtesla (µT) ''à chaque fois que cela est possible pour un coût raisonnable''. C'est l'une des principales recommandations de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) dans un rapport présenté jeudi 27 mai par le sénateur Daniel Raoul (PS, Maine-et-Loire) consacré aux impacts sanitaire et environnemental des champs électriques et magnétiques (CEM) de lignes à haute et très haute tension.

A l'origine de cette recommandation : les leucémies infantiles liées à des champs magnétiques de 0,4 µT, classés en 2002 comme cancérogène possible (catégorie 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ). En France, le nombre total de personnes exposées à cette valeur de champ est estimé à 375.000 par le gestionnaire du Réseau de transport d'électricité (RTE).

Si un lien statistique a été établi, aucun lien de causalité n'a été démontré, a rappelé le sénateur, qui s'est porté en faux contre le récent avis de l'Afsset sur les champs électromagnétiques basses fréquences, très critiqué par plusieurs experts de l'agence. L'Afsset recommandait notamment de ne plus installer ou d'aménager d'établissements accueillant des personnes sensibles (hôpitaux, écoles, crèches…) à moins de 100 mètres de lignes à très haute tension (THT). ''Je trouve que cette proposition, telle qu'elle a été formulée, est disproportionnée'', a déclaré Daniel Raoul.

Avec les leucémies infantiles, l'électrohypersensibilité et certaines maladies neurodégénératives (Alzheimer, démence sénile, mais pas la sclérose latérale amyotrophique ou la maladie de Parkinson) pourraient aussi avoir un lien avec les CEM. En revanche, il existe un consensus pour considérer qu'il n'y a aucun lien entre ces CEM et d'autres pathologies.

RTE trop prédominant

L'Opecst s'est aussi penché sur l'impact environnemental des lignes à haute tension et leur acceptabilité sociale. Le rapport pointe du doigt la prédominance du gestionnaire du Réseau de transport électrique (RTE) sur un certain nombre de sujets. Il préconise donc la création d'un site d'information de l'Etat sur ces lignes, et recommande que RTE ne finance plus de recherches directement ou via un organisme dépendant. ''A partir du moment où RTE est une filiale à 100% d'EDF, qui est une société anonyme, l'Etat doit fortement reprendre son rôle'' notamment au sein du Groupe permanent de sécurité électrique (GPSE). Destiné à résoudre les difficultés électriques dans les élevages, il ne doit plus être ''une commission où RTE, dans un tête à tête avec les agriculteurs, règle des situations individuelles contentieuses''.

Enfin, l'Opecst préconise aussi d'élargir le Comité national avifaune (CNA), destiné à limiter l'impact des lignes électriques sur les oiseaux, à la faune et la flore sauvages.

Réactions1 réaction à cet article

 
Ne laissons pas les ''experts'' décider pour nous

les statistiques et divers études démontrent qu'il existe des problèmes sérieux sous les lignes, cela ne vous suffit pas pour exiger une étude épidémiologique indépendante et arrèter ce projet avant un résultat qui prouverait toute innocuité. Avez vous peur de la vérité? au point de vous ranger du coté d'RTE et d'EDF, désirez vous reproduire le scandale de l'amiante ou du sang contaminé, RAS LE BOL des experts qui prennent des décisions non pas pour l'intérêt publique mais pour leur propre intérêt en négligeant la santé, la qualité de vie et le patrimoine des populations vivant à proximité de ces lignes.
Plus grave encore, l'origine de ces pylones et de ces centaines de Kms de cable est : l'EPR le joujou de notre président un jouet non maitrisable comme l'accorde divers spécialistes du nucléaire attendons nous là encore un Tcherno-bis

SIM | 28 mai 2010 à 23h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BTX : analyseur XRD et XRF de paillasse pour matières sur poudre Olympus France