En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mékong : 126 nouvelles espèces découvertes par le WWF en 2011

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

L'ONG environnementale WWF a annoncé mardi 18 décembre avoir découvert 126 nouvelles espèces en 2011 dans la région du Mékong en Asie qui englobe six pays (Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie ou Myanmar et province du Yunnan au sud ouest de la Chine).

En 2008, les scientifiques du WWF avaient identifié 163 nouvelles espèces, 145 en 2009, 208 en 2010 et "plus de 1.000 espèces avaient été découvertes entre 1997 et 2007".

Parmi les 126 nouvelles espèces présentées dans l'édition 2011 de son rapport intitulé "Extra Terestrial" figure la chauve-souris "avec son nez en forme de tube" appelé Belzébuth, découverte uniquement au Vietnam. Ce mammifère dépend des forêts tropicales pour sa survie et "est particulièrement vulnérable à la déforestation". Or, en seulement quatre décennies, "30% des forêts de la région du Grand Mékong ont disparu", prévient le WWF.

La liste comprend également 21 reptiles dont une vipère "aux yeux couleur rubis" (Trimeresurus rubeus) dans les forêts près d'Ho Chi Min Ville (Vietnam). Une espèce qui vit également sur les basses collines du sud vietnamien ainsi que sur le plateau Liang Bian au Cambodge. Autre espèce découverte : le python à queue courte (Python kyaiktiyo) en Birmanie, victime de la chasse illégale pour sa viande, sa peau ou le commerce d'animaux de compagnie exotiques mais aussi de la perte de son habitat.

Outre les 21 reptiles, 82 plantes, 13 poissons (dont un poisson chat - Clarias gracilentus - capable de se déplacer sur terre), 5 amphibiens (dont une grenouille appartenant au genre Leptobrachium leucops se distinguant par ses yeux noir et blanc) et 5 mammifères ont au total été découverts en 2011 dans la région du Grand Mékong.

"Bien que le nombre de nouvelles espèces découvertes en 2011 fassent de la région du Mékong, l'une des plus riches en termes de biodiversité, de nombreuses espèces ont du mal à survivre face à la disparition de leurs habitats", déplore Nick Cox, Directeur des programmes Espèces au WWF Mékong. "Il n'y a qu'en investissant dans la conservation de la nature, et plus particulièrement dans les aires protégées et le développement d'économies vertes, que nous pourront protéger ces nouvelles espèces et espérer en découvrir d'autres dans les années à venir", a-t-il averti.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager