En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les cétacés menacés par les filets de pêche

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La pollution sonore anthropique, l'acidification des océans mais aussi les captures accidentelles menacent la survie des cétacés (baleines, dauphins et marsouins) pris au piège dans des opérations de pêche, ont prévenu le 4 février le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et la Conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS), à l'occasion de la publication d'un nouveau rapport.

''Durant cette année internationale de la biodiversité, la Convention continue de traiter des menaces majeures que représentent les prises de pêches involontaires, les collisions avec les navires, les nuisances liées au bruit dans les océans et les changements climatiques pour sauvegarder ces mammifères marins'', a souligné Elizabeth Mrema, secrétaire exécutif du CMS. ''Les gouvernements doivent intensifier leurs efforts pour mettre en oeuvre les plans d'action définis par la Convention '', a-t-elle ajouté.

86 % des espèces de baleines à dents en danger

Le rapport traite des 72 espèces existantes de baleines à dents. Elles vivent à la fois en eau salée et en eau douce, de l'Arctique à l'Amazone ou au Gange, rappelle le PNUE. Pour 41 espèces, les données sont insuffisantes pour déterminer si elles sont en extinction, alors qu'il s'agit d'une certitude pour six d'entre elles, a déploré le Programme.

Le dauphin de Chine (ou dauphin de la rivière baiji), qui vivait dans le Yang-Tsé, est considéré comme éteint : aucun spécimen vivant n'a été aperçu depuis 2002. Quant au Vaquita, un marsouin vivant au nord du golfe de Californie, il ne compte plus que 150 spécimens.

86 % des espèces de baleines à dents sont en danger, à la fois en raison des techniques de pêche utilisées mais aussi, pour 13 d'entre elles, d'un manque de nourriture dû à la surpêche, a averti le PNUE.

Réactions2 réactions à cet article

 
Préserver les cétacés

Des spécimens du dauphin de Chine ont été aperçus en 2007 (au moins un cas avéré le 19 Août 2007). Cela ne rend pas pour autant leur sort enviable.

Sibylline | 12 février 2010 à 17h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Mais non c'est scientifique

Allons, il faut bien que les Japonais et les Islandais puissent faire de la pêche scientifique! Un bon steak de baleine n'a rien de plus scientifique, je vous jure!
Et puis les ados boutonneux des iles Féroé ont bien le droit de fêter leur entrée dans la puberté en massacrant quelques globicéphales aussi.
La tradition, ça a un prix; c'est les dauphins qui le paient? Tant pis!

Heureusement en France on n'est pas comme ça. Allez, je vais voir une corrida à Nîmes, au profit de Haiti il parait...

Squale55 | 15 février 2010 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…