En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le deuxième rapport de la Stratégie nationale pour la biodiversité fait état d'avancées notables

A l'occasion de la journée mondiale de la biodiversité, le Gouvernement a présenté le 22 mai un deuxième rapport sur la mise en oeuvre de la SNB. Le comité français de l'UICN salue ''des avancées'' mais estime que le bilan demeure ''insuffisant''.

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Alors que se tient actuellement à Bonn la 9ème conférence mondiale sur la diversité biologique, les spécialistes internationaux s'alarment face à l'érosion massive de nombreuses espèces animales et végétales. La Convention de l'ONU sur la diversité biologique (CDB) s'est fixée pour objectif de réduire de manière significative le rythme d'appauvrissement de la biodiversité d'ici à 2010. En effet, 16.306 espèces sont menacées d'extinction sur 41.415 espèces mises sous surveillance, selon la dernière liste rouge établie par l'Union Mondiale pour la Nature (UICN). Au total, un mammifère sur 4, un oiseau sur 8, un tiers des amphibiens et 70% des plantes sont en péril.

La France figure parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d'espèces mondialement menacées. Aussi afin de conserver la faune et la flore du pays en Métropole et Outre-Mer, la France qui est signataire depuis 1992 de la Convention sur la Diversité Biologique, avait mis en place en 2004 sa Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB) dont la finalité consiste à stopper la perte de la biodiversité d'ici 2010.

La SNB assemble les actions déjà engagées par la France en matière de protection de la nature et du vivant, et en propose de nouvelles autour de quatre grands axes : mobiliser tous les acteurs, reconnaître au vivant sa valeur, prendre en compte la biodiversité dans toutes les activités et politiques sectorielles et enfin, mieux connaître la diversité du vivant. Dix plans d'action sectoriels (patrimoine naturel, mer, international, agriculture, territoires, urbanisme, infrastructures de transports, outre-mer, forêt, recherche), adoptés en 2005 puis 2006, définissent le cadre de mise en oeuvre des actions. La SNB mobilise ainsi à travers ces 10 plans d'action les ministères de l'écologie, des affaires étrangères, de l'agriculture, de l'équipement, de l'outre-mer et de la recherche, ainsi que le secrétariat général de la mer et la Délégation interministérielle à l'aménagement et la compétitivité des territoires (DIACT).

Des avancées de la SNB impulsées par le Grenelle

Un rapport d'activité de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité est présenté chaque année, ainsi qu'un bilan plus complet tous les deux ans. Après un premier rapport publié début 2007, le Gouvernement a présenté à l'occasion de la journée mondiale de la biodiversité le 22 mai, un deuxième rapport sur la mise en oeuvre des engagements nationaux en faveur de la biodiversité.

Ce 2ème rapport fait un point à mi-parcours sur la mise en oeuvre de la SNB, précise le Ministère de l'Ecologie qui souligne des avancées notables du dispositif d'action du gouvernement français. Beaucoup reste à faire, mais l'engagement Français, renforcé lors du Grenelle Environnement est déjà important, a déclaré Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire. Rappelons qu'à l'issue du Grenelle, plusieurs propositions ont été actées en faveur de la recherche sur la biodiversité et plus particulièrement sur la création d'une trame verte et d'une trame bleue chargée de mettre en relation les zones de protection sur le territoire français.

Par ailleurs, M. Borloo souligne un effort budgétaire sans précédent, en matière de protection de la biodiversité qui serait en progression en 2008 de plus de 30% et qui selon le Ministre, se poursuivra à long terme.

Durant l'année 2007, des actions ont ainsi été entreprises dans la Stratégie Nationale. Les Plans d'action ''Patrimoine naturel'' mais aussi ''International'', ''Agriculture'' ou ''Mer'' et ''Forêt'' ont connu de grandes avancées, constatées notamment par le comité français de l'UICN.

En effet, le plan d'action ''Patrimoine naturel'' présente des avancées dans le domaine des espaces protégés avec notamment la publication des décrets de création des deux parcs nationaux de la Guyane et de la Réunion ainsi que celui la réserve nationale des Terres australes françaises. L'Agence des aires marines protégées a été mise en place tandis que le premier parc naturel marin en Mer d'Iroise a été lancé. Le Ministère de l'écologie souligne aussi des actions de lutte contre les espèces envahissantes et la réactualisation des listes rouges est en cours.

Concernant le plan ''Agriculture'', le Ministère relève de nouvelles mesures agro-environnementales favorables à la biodiversité qui sont inscrites dans le programme de développement rural de la France pour la période 2007-2013. Aussi toujours selon le Ministère, le rapport souligne l'action de la France à l'international en matière de biodiversité qui se voit enfin renforcée en particulier en matière de lutte contre la déforestation ou encore de prise en compte de la biodiversité dans l'aide au développement. Concernant le Plan Forêt, l'UICN salue de son côté la mise en place rapide et efficace du comité de pilotage début 2007.

Le bilan reste toutefois insuffisant, selon l'UICN

Même si l'UICN observe des avancées engagées dans la Stratégie Nationale, l'Organisation estime cependant que le bilan demeure insuffisant. Tout d'abord, l'UICN regrette que l'instauration d'un plan d'action patrimoine naturel n'ait pas permis d'avancées plus rapides vers un changement d'échelle dans les politiques de protection, en passant de politiques d'opportunités à des politiques stratégiques (ex : stratégie d'aires protégées, réseau écologique national).

Pour l'Organisation, les plans ''urbanisme'' et '' infrastructures'' avancent très peu. L'UICN estime que la biodiversité serait encore vécue dans le pays comme une contrainte imposée. Il faut espérer que la prise de conscience progresse, avec la mise en place de la trame verte et bleue et les mesures sur les transports prévues au Grenelle de l'Environnement, a souligné l'Organisation.

Par ailleurs, selon l'UICN, les plans ''territoires'', ''outre-mer'' et ''recherche'' ne fonctionnement pas. L'Union mondiale déplore l'absence de comité de pilotage dans le cadre de ces plans et le manque de mise en œuvre de leur programme d'actions selon le cadre fixé par la stratégie.

Aussi, selon l'ONG, les plans d'action actuellement mis en place ne couvriraient pas certains domaines stratégiques comme l'économie et l'éducation à l'environnement. L'année 2008 pourrait être donc consacrée à la rédaction de ces plans au sein des ministères concernés. De même que l'Organisation ajoute que le plan d'action ''tourisme'' proposé en 2007 devrait être mis en œuvre à partir de 2008.

Dans son ensemble, l'UICN déplore le manque de moyens humains et financiers consacrés à la mise en œuvre des plans ou à leur amélioration. Pour atteindre l'objectif 2010, le Comité français de l'UICN recommande une action politique urgente et renforcée avec l'intégration des engagements pris dans le cadre du Grenelle de l'Environnement et l'attribution de moyens financiers et humains nouveaux, clairement identifiés au sein de chaque ministère.

Réactions2 réactions à cet article

 
autoroute

bonsoir
les services de l'état viennent d'accorder le projet d'autoroute A65 , entre Bordeau et Pau !!!! Les cistudes locales vont apprécier !!!
Merci Mr Borlo.Que d'effets d'annonces!Mais au final c'est toujours la biodiversité qui trinque.

Anonyme | 30 mai 2008 à 00h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
kokopelli

Cette association qui lutte pour la sauvegarde des semences anciennes, s'est faite attaquer en justice par nos "gentils" semanciers et à perdue.
Ou se trouve l'intérêt de la biodiversité dans ce jugement,qui,s'il était logique par rapport à la loi, à entrainé de gros problèmes financiers pour l'association.
Mme Kosiusko avait promi d'aider kokopelli en ne réclamant pas les droits de l'état;ce n'est toujours pas fait.
Encore des promesses!!!

Anonyme | 30 mai 2008 à 00h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…